Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Synode français : retour aux années 70

Publié le

Environ 150 000 catholiques auraient contribué en France aux propositions en vue du Synode sur la synodalité d’octobre 2023. Le chiffre peut sembler important, mais il ne représente que 10 % des pratiquants. Les évêques ont déploré que les plus jeunes n’aient pas participé aux discussions, ni les catholiques traditionnels. Mgr Alexandre Joly, évêque de Troyes et responsable du synode pour la France, a reconnu : « toutes les sensibilités ne se sont pas exprimées et il nous manque une génération, les 25-45 ans. » L’absence des jeunes et jeunes adultes explique le contenu des doléances exprimées dans les synthèses produites, à la fois très datées années 70 et éloignées de leurs préoccupations, quand elles ne sont pas décalées par rapport à l’enseignement de l’Église : ordination diaconale et sacerdotale des femmes, mariage des prêtres, homélies données par des laïcs et « spécifiquement » des femmes, célébrations de la Parole au détriment de l’eucharistie, « gouvernance » démocratique (élection de conseils de laïcs jouant le rôle de contre-pouvoirs…), filles servantes d’autel, etc.

Les évêques ont transmis ces propositions quelque peu embarrassantes à Rome, sans pour autant les approuver. Dans la lettre qui les accompagne, en forme de recadrage, les évêques observent « l’absence de certains sujets : l’un des trois termes centraux du synode, la mission, est peu présent. La vocation de l’Église est missionnaire, tout entière tournée vers l’annonce de la Bonne Nouvelle. […] Nous avons à entendre d’autres appels, moins exprimés ou rapportés, cependant urgents, où les chrétiens ont un témoignage à donner : les grands enjeux de la société, les divers modèles anthropologiques proposés, l’écologie intégrale, la solidarité internationale. Nous avons aussi à nous demander pourquoi certaines richesses spirituelles chrétiennes sont soit ignorées soit dévalorisées, par exemple, l’eucharistie en tant que sacrifice de Jésus, les sacrements, la vie consacrée, le célibat des prêtres, le diaconat. Nous constatons également que la famille comme lieu d’apprentissage de la fraternité n’est pas évoquée. »

Transmission de la foi, évangélisation, mission, intervention dans le débat public sur des thèmes qui mettent l’homme en péril, ressourcement dans l’eucharistie en tant que « sommet de la vie chrétienne » (Vatican II), engagement civique, promotion de la vie de la famille, toutes ces thématiques sont au cœur de notre vocation de chrétiens dans la cité. Comment pourrions-nous les oublier ? 

Partager cet article
Repost0

De la guerre juste - N°419

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité # 419 :

ANALYSE : De la guerre juste. Le conflit ukrainien relance le débat sur la légitimité de la guerre.

LES HOMMES : Mgr Jean-Marc Aveline - Dom Geoffroy Kemlin - Augustin Cochin - P. Olivier de Rubercy

INFOS : Les "cathos" du Gouvernement Borne - 267 000 euros pour neuf associations - Une "fracture générationnelle" dans l'Eglise - Euthanasie : Brigitte Bourguignon aux commandes - Les 40 ans du Pèlerinage de Chrétienté - 30 000 scouts à Chambord - 8000 collégiens au Frat - Saint-Martin essaime - Prix Saint Jean Paul II - Institut d'histoire des missions - Réparations

INITIATIVES : Bayard

LECTURES : La nation, par Bernard Bourdin et Philippe d'Iribarne - La nation, chemin de l'universel ? par Mathieu Detchessahar.

AGENDA

Partager cet article
Repost0

Une société fourvoyée - N°418

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité # 418 :

ANALYSE : Une société fourvoyée, par Mgr David Macaire, archevêque de la Martinique

LES HOMMES : Jean-Noël Dumont - Sylvie Bretones - Diane Pilotaz

INFOS : Arcade au service du patrimoine - De Boulaur à Notre-Dame-des-Neiges - Des écoles d'excellence à la campagne - Les 200 ans des OPM - Abus sexuels dans l'Eglise : premier bilan de la réparation - Handicap et restauration - Jesus Festival - Ecrivains catholiques - Le rapport Sauvé en question - Ecoles indépendantes

LECTURES : Idolâtrie ou liberté, par William Cavanaugh (Salvator)

INITIATIVES : Maintenance des Confréries de pénitents

AGENDA

Pour s'abonner, cliquer ici

Partager cet article
Repost0

Vers l'euthanasie à la belge - N°417

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité #417:

ANALYSE : Vers l'euthanasie à la belge, la grande réforme sociétale du second quinquennat Macron.

AGENDA

LES HOMMES : Mgr Laurent Ulrich de Lille à Paris - Nicolas de Villiers - Pierre-Hervé Grosjean

NOUVELLES : Une école au coeur d'un projet social - Travailler en chantant: l'Académie musicale de Liesse - Un bar écolo catho à Lambersart - La Table de Cana met les bouchées doubles - Le vote des catholiques aux présidentielles - Chrétiens pour Macron

A LA LOUPE : Refus pour Monasphère - Rome et la CIase - Le pape et Lazare - Conseiller aux cultes

INITIATIVES : Les radios catholiques

LECTURES : Qui en veut aux catholiques ? de Marc Eynaud (Artège)

 

Partager cet article
Repost0

Mgr Laurent Ulrich archevêque de Paris

Publié le

Le pape François a nommé ce jour Monseigneur Laurent Ulrich archevêque de Paris. Monseigneur Laurent Ulrich était jusqu’à présent archevêque de Lille.

Monseigneur Georges Pontier, nommé administrateur apostolique du diocèse de Paris le 2 décembre 2021, poursuivra sa mission jusqu’à l’installation de Monseigneur Laurent Ulrich.

Monseigneur Laurent Ulrich est né à Dijon le 7 septembre 1951. Il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Dijon le 2 décembre 1979. Il est titulaire d’une Maîtrise de Philosophie et d’une Maîtrise de théologie sur le thème « annonce de la foi dans le monde moderne ». Nommé vicaire épiscopal puis vicaire général du diocèse de Dijon, Monseigneur Laurent Ulrich a été nommé archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise le 6 juin 2000, et ordonné évêque le 10 septembre 2000. Il a été transféré au siège de Lille le 1er février 2008, a reçu son ministère le 18 mars 2008 et a été installé archevêque de Lille le 30 mars 2008 en la Cathédrale Notre-Dame de la Treille.

Il est actuellement Président du Conseil pour l’Enseignement Catholique de la Conférence des évêques de France et chancelier de l’Université Catholique de Lille.

Partager cet article
Repost0

La droitisation du vote catho confirmée

Publié le

Selon un sondage réalisé dimanche 10 avril (premier tour des présidentielles) par l’Ifop pour La Croix, 86% des catholiques pratiquants réguliers ont voté (contre 75 % des inscrits).

Ils sont 25 % à avoir choisi Emmanuel Macron (27,6 % au niveau national) ;

21 % pour Marine Le Pen (23,4 %) ;

16 % pour Éric Zemmour (7,1 %) ;

9% Valérie Pécresse (4,8 %) ;

19 % Jean-Luc Mélenchon (22 %).

Le cumul des scores de Marine Le Pen, Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan atteint 40 % chez les catholiques pratiquants réguliers (ou non).

Partager cet article
Repost0

Au sommaire du numéro 416

Publié le

Au sommaire du 416e numéro de Chrétiens dans la Cité :

ANALYSE : Vote catho : à droite toute - Les sondages confirment la droitisation du vote des catholiques pratiquants

ACTU : L'Eglise accueille les réfugiés ukrainiens - Le Secours catholique pour une épargne responsable - Neuf candidats face à Jésus - 1500 km à pied pour la messe : La Voie Romaine - 857 actes antichrétiens en 2021 - Conversions à l'islam et au catholicisme - Charette au cinéma - Ecclesia Cantic 2022

LES HOMMES : Mgr Jean-Marc Micas - Pierre Guillet - Florence Mangin

AGENDA

LECTURES : La propriété à la lumière de la doctrine sociale de l'Eglise, par l'Association des économistes catholiques

INITIATIVES : Fédération protestante de France

Partager cet article
Repost0

Mgr Jean-Marc Micas évêque de Tarbes et Lourdes

Publié le

Le pape François a nommé le Père Jean-Marc Micas évêque de Tarbes et Lourdes, à la suite du transfert de Monseigneur Nicolas Brouwet au siège de Nîmes.  Ordonné prêtre le 10 mars 1991, pour l’archidiocèse de Toulouse puis prêtre de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice le 6 juin 1999, il a été vicaire de la paroisse de Saint Gaudens de 1991 à 1995, il a également été aumônier diocésain du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) de 1993 à 1998. Curé de Labège et Escalquens en 1995 et membre du bureau diocésain des vocations en 1996, il fut responsable du service diocésain des vocations entre 1997 et 2000 et formateur au Séminaire régional Saint-Cyprien de Toulouse entre 1999 et 2010.

Membre du Collège des consulteurs et du Conseil presbytéral entre 1999 et 2013, il fut aussi responsable du Service régional des vocations de 2000 à 2013, membre du Service diocésain pour la formation des prêtres de 2006 à 2013 et supérieur du Séminaire régional Saint-Cyprien de 2007 à 2013.

Il a été secrétaire du Conseil National des Grands Séminaires puis provincial de France de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice depuis 2013.

Partager cet article
Repost0

L'acte de consécration de la Russie et de l'Ukraine au Coeur immaculé de Marie

Publié le

Voici le texte de la prière de consécration et de remise de l'humanité, et en particulier de la Russie et de l'Ukraine, au Cœur Immaculé de Marie, que le Pape François prononcera à la fin de la liturgie de pénitence dans la basilique Saint-Pierre, l'après-midi du vendredi 25 mars, fête de l'Annonciation.

«Ô Marie, Mère de Dieu et notre Mère, en cette heure de tribulation nous avons recours à toi. Tu es Mère, tu nous aimes et tu nous connais : rien de tout ce à quoi nous tenons ne t’est caché. Mère de miséricorde, nous avons tant de fois fait l’expérience de ta tendresse providentielle, de ta présence qui ramène la paix, car tu nous guides toujours vers Jésus, Prince de la paix.
Mais nous avons perdu le chemin de la paix. Nous avons oublié la leçon des tragédies du siècle passé, le sacrifice de millions de morts des guerres mondiales. Nous avons enfreint les engagements pris en tant que Communauté des Nations et nous sommes en train de trahir les rêves de paix des peuples, et les espérances des jeunes. Nous sommes tombés malades d’avidité, nous nous sommes enfermés dans des intérêts nationalistes, nous nous sommes laissés dessécher par l’indifférence et paralyser par l’égoïsme. Nous avons préféré ignorer Dieu, vivre avec nos faussetés, nourrir l’agressivité, supprimer des vies et accumuler des armes, en oubliant que nous sommes les gardiens de notre prochain et de la maison commune. Nous avons mutilé par la guerre le jardin de la Terre, nous avons blessé par le péché le cœur de notre Père qui nous veut frères et sœurs. Nous sommes devenus indifférents à tous et à tout, sauf à nous-mêmes. Et avec honte nous disons : pardonne-nous, Seigneur !

Dans la misère du péché, dans nos fatigues et nos fragilités, dans le mystère d’iniquité du mal et de la guerre, toi, Mère sainte, tu nous rappelles que Dieu ne nous abandonne pas et qu’il continue à nous regarder avec amour, désireux de nous pardonner et de nous relever. C’est Lui qui t’a donnée à nous et qui a fait de ton Cœur immaculé un refuge pour l’Église et pour l’humanité. Par bonté divine, tu es avec nous, et tu nous conduis avec tendresse, même dans les tournants les plus resserrés de l’histoire

Nous recourons donc à toi, nous frappons à la porte de ton Cœur, nous, tes chers enfants qu’en tout temps tu ne te lasses pas de visiter et d’inviter à la conversion. En cette heure sombre, viens nous secourir et nous consoler. Répète à chacun d’entre nous : “Ne suis-je pas ici, moi qui suis ta Mère?” Tu sais comment défaire les nœuds de notre cœur et de notre temps. Nous mettons notre confiance en toi. Nous sommes certains que tu ne méprises pas nos supplications et que tu viens à notre aide, en particulier au moment de l’épreuve.

C’est ce que tu as fait à Cana de Galilée, quand tu as hâté l’heure de l’intervention de Jésus et as introduit son premier signe dans le monde. Quand la fête était devenue triste, tu lui as dit : « Ils n’ont pas de vin » (Jn 2, 3). Répète-le encore à Dieu, ô Mère, car aujourd’hui nous avons épuisé le vin de l’espérance, la joie s’est dissipée, la fraternité s’est édulcorée. Nous avons perdu l’humanité, nous avons gâché la paix. Nous sommes devenus capables de toute violence et de toute destruction. Nous avons un besoin urgent de ton intervention maternelle.

Reçois donc, ô Mère, notre supplique.
Toi, étoile de la mer, ne nous laisse pas sombrer dans la tempête de la guerre.
Toi, arche de la nouvelle alliance, inspire des projets et des voies de réconciliation.
Toi, “terre du Ciel”, ramène la concorde de Dieu dans le monde.
Éteins la haine, apaise la vengeance, enseigne-nous le pardon.
Libère-nous de la guerre, préserve le monde de la menace nucléaire.
Reine du Rosaire, réveille en nous le besoin de prier et d’aimer.
Reine de la famille humaine, montre aux peuples la voie de la fraternité.
Reine de la paix, obtiens la paix pour le monde.

Que tes pleurs, ô Mère, émeuvent nos cœurs endurcis. Que les larmes que tu as versées pour nous fassent refleurir cette vallée que notre haine a asséchée. Et, alors que ne se tait le bruit des armes, que ta prière nous dispose à la paix. Que tes mains maternelles caressent ceux qui souffrent et qui fuient sous le poids des bombes. Que ton étreinte maternelle console ceux qui sont contraints de quitter leurs maisons et leur pays. Que ton Coeur affligé nous entraîne à la compassion et nous pousse à ouvrir les portes et à prendre soin de l’humanité blessée et rejetée.

Sainte Mère de Dieu, lorsque tu étais sous la croix, Jésus, en voyant le disciple à tes côtés, t’a dit : « Voici ton fils » (Jn 19, 26). Il t’a ainsi confié chacun d’entre nous. Puis au disciple, à chacun de nous, il a dit : « Voici ta mère » (v. 27). Mère, nous désirons t’accueillir maintenant dans notre vie et dans notre histoire. En cette heure, l’humanité, épuisée et bouleversée, est sous la croix avec toi. Et elle a besoin de se confier à toi, de se consacrer au Christ à travers toi. Le peuple ukrainien et le peuple russe, qui te vénèrent avec amour, recourent à toi, tandis que ton Cœur bat pour eux et pour tous les peuples fauchés par la guerre, la faim, l’injustice et la misère.

        Mère de Dieu et notre Mère, nous confions et consacrons solennellement à ton Cœur immaculé nous-mêmes, l’Église et l’humanité tout entière, en particulier la Russie et l’Ukraine. Accueille cet acte que nous accomplissons avec confiance et amour, fais que cesse la guerre, assure au monde la paix. Le “oui” qui a jailli de ton Cœur a ouvert les portes de l’histoire au Prince de la paix ; nous espérons que la paix viendra encore par ton Cœur. Nous te consacrons l’avenir de toute la famille humaine, les nécessités et les attentes des peuples, les angoisses et les espérances du monde.

        Qu’à travers toi, la Miséricorde divine se déverse sur la terre et que la douce palpitation de la paix recommence à rythmer nos journées. Femme du “oui”, sur qui l’Esprit Saint est descendu, ramène parmi nous l’harmonie de Dieu. Désaltère l’aridité de nos cœurs, toi qui es “source vive d’espérance”. Tu as tissé l’humanité de Jésus, fais de nous des artisans de communion. Tu as marché sur nos routes, guide-nous sur les chemins de la paix. Amen.»

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>