Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mgr Jean-Marc Micas évêque de Tarbes et Lourdes

Publié le

Le pape François a nommé le Père Jean-Marc Micas évêque de Tarbes et Lourdes, à la suite du transfert de Monseigneur Nicolas Brouwet au siège de Nîmes.  Ordonné prêtre le 10 mars 1991, pour l’archidiocèse de Toulouse puis prêtre de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice le 6 juin 1999, il a été vicaire de la paroisse de Saint Gaudens de 1991 à 1995, il a également été aumônier diocésain du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) de 1993 à 1998. Curé de Labège et Escalquens en 1995 et membre du bureau diocésain des vocations en 1996, il fut responsable du service diocésain des vocations entre 1997 et 2000 et formateur au Séminaire régional Saint-Cyprien de Toulouse entre 1999 et 2010.

Membre du Collège des consulteurs et du Conseil presbytéral entre 1999 et 2013, il fut aussi responsable du Service régional des vocations de 2000 à 2013, membre du Service diocésain pour la formation des prêtres de 2006 à 2013 et supérieur du Séminaire régional Saint-Cyprien de 2007 à 2013.

Il a été secrétaire du Conseil National des Grands Séminaires puis provincial de France de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice depuis 2013.

Partager cet article
Repost0

L'acte de consécration de la Russie et de l'Ukraine au Coeur immaculé de Marie

Publié le

Voici le texte de la prière de consécration et de remise de l'humanité, et en particulier de la Russie et de l'Ukraine, au Cœur Immaculé de Marie, que le Pape François prononcera à la fin de la liturgie de pénitence dans la basilique Saint-Pierre, l'après-midi du vendredi 25 mars, fête de l'Annonciation.

«Ô Marie, Mère de Dieu et notre Mère, en cette heure de tribulation nous avons recours à toi. Tu es Mère, tu nous aimes et tu nous connais : rien de tout ce à quoi nous tenons ne t’est caché. Mère de miséricorde, nous avons tant de fois fait l’expérience de ta tendresse providentielle, de ta présence qui ramène la paix, car tu nous guides toujours vers Jésus, Prince de la paix.
Mais nous avons perdu le chemin de la paix. Nous avons oublié la leçon des tragédies du siècle passé, le sacrifice de millions de morts des guerres mondiales. Nous avons enfreint les engagements pris en tant que Communauté des Nations et nous sommes en train de trahir les rêves de paix des peuples, et les espérances des jeunes. Nous sommes tombés malades d’avidité, nous nous sommes enfermés dans des intérêts nationalistes, nous nous sommes laissés dessécher par l’indifférence et paralyser par l’égoïsme. Nous avons préféré ignorer Dieu, vivre avec nos faussetés, nourrir l’agressivité, supprimer des vies et accumuler des armes, en oubliant que nous sommes les gardiens de notre prochain et de la maison commune. Nous avons mutilé par la guerre le jardin de la Terre, nous avons blessé par le péché le cœur de notre Père qui nous veut frères et sœurs. Nous sommes devenus indifférents à tous et à tout, sauf à nous-mêmes. Et avec honte nous disons : pardonne-nous, Seigneur !

Dans la misère du péché, dans nos fatigues et nos fragilités, dans le mystère d’iniquité du mal et de la guerre, toi, Mère sainte, tu nous rappelles que Dieu ne nous abandonne pas et qu’il continue à nous regarder avec amour, désireux de nous pardonner et de nous relever. C’est Lui qui t’a donnée à nous et qui a fait de ton Cœur immaculé un refuge pour l’Église et pour l’humanité. Par bonté divine, tu es avec nous, et tu nous conduis avec tendresse, même dans les tournants les plus resserrés de l’histoire

Nous recourons donc à toi, nous frappons à la porte de ton Cœur, nous, tes chers enfants qu’en tout temps tu ne te lasses pas de visiter et d’inviter à la conversion. En cette heure sombre, viens nous secourir et nous consoler. Répète à chacun d’entre nous : “Ne suis-je pas ici, moi qui suis ta Mère?” Tu sais comment défaire les nœuds de notre cœur et de notre temps. Nous mettons notre confiance en toi. Nous sommes certains que tu ne méprises pas nos supplications et que tu viens à notre aide, en particulier au moment de l’épreuve.

C’est ce que tu as fait à Cana de Galilée, quand tu as hâté l’heure de l’intervention de Jésus et as introduit son premier signe dans le monde. Quand la fête était devenue triste, tu lui as dit : « Ils n’ont pas de vin » (Jn 2, 3). Répète-le encore à Dieu, ô Mère, car aujourd’hui nous avons épuisé le vin de l’espérance, la joie s’est dissipée, la fraternité s’est édulcorée. Nous avons perdu l’humanité, nous avons gâché la paix. Nous sommes devenus capables de toute violence et de toute destruction. Nous avons un besoin urgent de ton intervention maternelle.

Reçois donc, ô Mère, notre supplique.
Toi, étoile de la mer, ne nous laisse pas sombrer dans la tempête de la guerre.
Toi, arche de la nouvelle alliance, inspire des projets et des voies de réconciliation.
Toi, “terre du Ciel”, ramène la concorde de Dieu dans le monde.
Éteins la haine, apaise la vengeance, enseigne-nous le pardon.
Libère-nous de la guerre, préserve le monde de la menace nucléaire.
Reine du Rosaire, réveille en nous le besoin de prier et d’aimer.
Reine de la famille humaine, montre aux peuples la voie de la fraternité.
Reine de la paix, obtiens la paix pour le monde.

Que tes pleurs, ô Mère, émeuvent nos cœurs endurcis. Que les larmes que tu as versées pour nous fassent refleurir cette vallée que notre haine a asséchée. Et, alors que ne se tait le bruit des armes, que ta prière nous dispose à la paix. Que tes mains maternelles caressent ceux qui souffrent et qui fuient sous le poids des bombes. Que ton étreinte maternelle console ceux qui sont contraints de quitter leurs maisons et leur pays. Que ton Coeur affligé nous entraîne à la compassion et nous pousse à ouvrir les portes et à prendre soin de l’humanité blessée et rejetée.

Sainte Mère de Dieu, lorsque tu étais sous la croix, Jésus, en voyant le disciple à tes côtés, t’a dit : « Voici ton fils » (Jn 19, 26). Il t’a ainsi confié chacun d’entre nous. Puis au disciple, à chacun de nous, il a dit : « Voici ta mère » (v. 27). Mère, nous désirons t’accueillir maintenant dans notre vie et dans notre histoire. En cette heure, l’humanité, épuisée et bouleversée, est sous la croix avec toi. Et elle a besoin de se confier à toi, de se consacrer au Christ à travers toi. Le peuple ukrainien et le peuple russe, qui te vénèrent avec amour, recourent à toi, tandis que ton Cœur bat pour eux et pour tous les peuples fauchés par la guerre, la faim, l’injustice et la misère.

        Mère de Dieu et notre Mère, nous confions et consacrons solennellement à ton Cœur immaculé nous-mêmes, l’Église et l’humanité tout entière, en particulier la Russie et l’Ukraine. Accueille cet acte que nous accomplissons avec confiance et amour, fais que cesse la guerre, assure au monde la paix. Le “oui” qui a jailli de ton Cœur a ouvert les portes de l’histoire au Prince de la paix ; nous espérons que la paix viendra encore par ton Cœur. Nous te consacrons l’avenir de toute la famille humaine, les nécessités et les attentes des peuples, les angoisses et les espérances du monde.

        Qu’à travers toi, la Miséricorde divine se déverse sur la terre et que la douce palpitation de la paix recommence à rythmer nos journées. Femme du “oui”, sur qui l’Esprit Saint est descendu, ramène parmi nous l’harmonie de Dieu. Désaltère l’aridité de nos cœurs, toi qui es “source vive d’espérance”. Tu as tissé l’humanité de Jésus, fais de nous des artisans de communion. Tu as marché sur nos routes, guide-nous sur les chemins de la paix. Amen.»

Partager cet article
Repost0

Le vote des catholiques pratiquants selon l'Ifop : à droite toute

Publié le

L'Ifop a réalisé une enquête (1) sur les intentions de vote des catholiques pratiquants. Voici ses conclusions : "En tête des intentions de vote des catholiques pratiquants, Valérie Pécresse apparaît pourtant comme la grande perdante au sein de cette population. En effet, elle n’attire à ce stade que 25% des électeurs catholiques pratiquants, contre 46% pour François Fillon en 2017 ou 45% pour Nicolas Sarkozy en 2012, au soir de l’élection. Pourtant, le parcours et l’implantation de Valérie Pécresse (ancienne élue versaillaise) ainsi  que sa mobilisation sur le sujet sensible des chrétiens d’Orient devrait lui permettre d’avoir la capacité de parler à une partie de cet électorat catholique et le séduire. Mais manifestement, cela ne suffit pas, essentiellement en raison de la concurrence exercée sur ce segment électoral par Éric Zemmour, qui atteint 15% et « capte » donc à lui seul à peu près l’équivalent de la perte enregistrée par Valérie Pécresse.
Il existe donc toujours une prime pour la droite traditionnelle parmi les catholiques pratiquants qui n’en demeure pas moins un électorat composite. Emmanuel Macron ferait en son sein un « score » non négligeable (25%, autant qu’au niveau national). Marine Le Pen, elle, rassemblerait aujourd’hui 18% des suffrages des catholiques pratiquants (là aussi un niveau semblable à celui recueilli parmi l’ensemble des Français). Et malgré ses efforts déployés pour attirer les votes des catholiques Éric Zemmour ne ferait à ce jour qu’une modeste percée parmi les pratiquants (15% contre 12% au global)."

Le total des voix de Marine Le Pen et d'Eric Zemmour (33%, 35% avec Nicolas Dupont-Aignan) montre la droitisation de l'électorat catholique pratiquant. En 2017, ils avaient été 15% à voter Marine Le Pen et 4% Nicolas Dupont-Aignan.

(1) L’enquête a été menée auprès d’un échantillon 517 catholiques pratiquants issus d’un échantillon de 6 035 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française de 18 ans et plus. 

 

Partager cet article
Repost0

Un catholique peut-il voter Macron ? #415

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité # 415 :

Abonnez-vous en cliquant ici

EDITO : Peut-on voter Macron ? Dans un essai très documenté, riche de centaines de références, Loïc Simonet veut expliquer Pourquoi les catholiques ne revoteront pas pour Macron (Les Éditions du Bien Commun, 186 p., 14,90 €). 

INFOS : Les AFC contre une loi qui encourage l'avortement - Convictions évangéliques pour les élections - Mobilisation pour les réfugiés ukrainiens - La Règle de saint Benoït dans l'entreprise - La Libre Pensée déboulonne les statues chrétiennes - Christianisme aujourd'hui a 150 ans - Scouts à Chambord - Envol de Meditatio - Propositions pour l'Ecole

LES HOMMES : Mgr Jean-Philippe Nault - Mark Sherringham -

Jacques de Scorraille

LECTURES : Histoire des traditionalistes, d'Yves Chiron (Tallandier)

INITIATIVES : Comece

 

 

Partager cet article
Repost0

Pourquoi les catholiques ne revoteront pas Macron

Publié le

Les catholiques pratiquants ont été nombreux à voter pour Emmanuel Macron aux présidentielles et pour ses listes aux élections européennes. Le chercheur Loïc Simonet interroge ce choix qu'il juge incohérent.

Dans un essai très documenté, riche de centaines de références, Loïc Simonet veut expliquer Pourquoi les catholiques ne revoteront pas pour Macron (Les Editions du Bien Commun, 186 p., 14,90 €). Docteur en droit, chercheur spécialisé dans les relations internationales, il se dit « abasourdi » par la préférence accordée par

les catholiques pratiquants réguliers à Emmanuel Macron par rapport à des catholiques tels que François Fillon en 2017 ou François-Xavier Bellamy, tête de liste LR aux élections européennes de 2019. Et il cherche à les convaincre de ne pas recommencer (sans pour autant suggérer de porter leurs suffrages vers d'autres candidats). Il dénonce ainsi « l'entourloupe » du discours présidentiel au Collège des Bernardins – d'une bienveillance bien « calculée » – et détaille les mesures prises qui interrogent : le lien abîmé entre l'Eglise et l'Etat avec des atteintes à la liberté de culte jugées par le Conseil d'Etat « graves et manifestement illégales », Mgr Eric de Moulins-Beaufort « convoqué » place Beauveau pour avoir évoqué le secret de la confession, la loi répressive du 24 août 2021 renforçant la surveillance de tous les cultes... La liberté d'opinion a été réduite avec la loi Avia. La liberté scolaire a été restreinte avec de lourdes contraintes pesant sur les écoles indépendantes et l'instruction en famille. Les atteintes à la vie et à la famille n'ont jamais été aussi graves : extension de la PMA aux femmes seules et aux lesbiennes entraînant un bouleversement du droit de la filiation ; mesures en faveur de l'avortement (lire page suivante) et proposition d'Emmanuel Macron  d'inscrire l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne ; loi de bioéthique autorisant la création d'embryons génétiquement modifiés, de chimères homme-animal et de gamètes artificiels – tandis que se profilent pour le prochain quinquennat l'euthanasie et la légalisation du recours aux mères porteuses. 

Le progressisme en arrière-plan de ces évolutions est révélateur de l'absence d'anthropologie – et de spiritualité – dont ont fait preuve les Marcheurs, explique Loïc Simonet : « Le quinquennat d'Emmanuel Macron aura été marqué par une ''décivilisation'' sans précédent, (…) une perte du souci du bien commun au nom d'une absolutisation de la liberté. » Conclusion : « rarement un mandat présidentiel aura été aussi profondément calamiteux pour les catholiques de France ». »

Partager cet article
Repost0

Mgr Jean-Philippe Nault de Digne à Nice

Publié le

Le pape François a nommé ce mercredi 9 mars, Monseigneur Jean-Philippe Nault évêque de Nice, à la suite de la démission de Monseigneur André Marceau, pour raison d’âge. Il était jusqu’à présent évêque de Digne, Riez, Sisteron.

Monseigneur Jean-Philippe Nault a été ordonné prêtre le 5 juillet 1998 pour le diocèse de Belley-Ars.
Le 2 août 2002, il prend son engagement définitif au sein de la Société Jean-Marie Vianney.
Il est membre du Comité études et projets au sein de la Conférence des évêques de France.

Il étudie au séminaire d’Ars de 1991 à 1994, puis au séminaire pontifical de Rome, de 1994 à 1999.
Il est ensuite nommé vice-recteur du Sanctuaire d’Ars. Il en sera le recteur pendant 12 ans, jusqu’en 2012. Il est alors nommé curé de la co-cathédrale Notre-Dame de Bourg-en-Bresse, puis doyen, de 2013 à 2014.

Il est nommé évêque de Digne, Riez et Sisteron le 7 novembre 2014.

NB : Sa devise « Fiat voluntas Tua » (Que ta volonté soit faite) vient de la prière du Notre-Père. La volonté de Dieu est son amour pour nous qui se donne et qui veut notre bien ; elle est donc bonne pour nous. Plus nous entrerons dans cette volonté, plus le Seigneur pourra faire des merveilles dans nos vies. Comme le rappelle la prière du Notre-Père, que Jésus lui-même nous a apprise, nous entrons dans cette volonté avec Jésus ; c’est la prière par excellence et l’œuvre de tout une vie. - Mgr J-P Nault

Partager cet article
Repost0

Communautarisme ? Numéro 414

Publié le

Au sommaire du n°414 de Chrétiens dans la Cité :

ANALYSE : Communautarisme ?

Les projets communautaires chrétiens (habitats partagés, sites de rencontres entre catholiques pratiquants...) relèvent-ils du communautarisme ? 

INFOS : Navis Fidelis, rencontres entre catholiques - Les protestants interpellent les candidats aux présidentielles - Des bilans chrétiens de compétences - 1001 chapelles - SOS Calvaires - La Croix compte ses abonnés - La France prie - Assises des EDC - Mère de Miséricorde a 40 ans - Lejeune Académie

LES HOMMES : Mgr Antoine Hérouard - Mgr Yves Baumgarten - Dom Louis Blanc

INITIATIVES : Communauté de l'Emmanuel

LECTURES : Un avenir, une espérance, de Thierry le Gall (Cerf)

Partager cet article
Repost0

L'abbé Yves Baumgarten évêque du Puy-en-Velay

Publié le

Le pape François a nommé ce mercredi 16 février, Monseigneur Yves Baumgarten évêque du Puy-en-Velay, à la suite du transfert de Monseigneur Luc Crepy au siège de Versailles.  Il était jusqu’à présent curé des paroisses du Nord-Roannais, dans l’archidiocèse de Lyon.

Monseigneur Yves Baumgarten a été ordonné prêtre le 27 juin 2004 pour l’archidiocèse de Lyon.

Il est alors nommé vicaire de la paroisse Saint-Paul en Roannais.

De 2005 à 2012, il est curé de la paroisse Notre-Dame des Côteaux du Levant, à Balbigny. Au cours de ces sept années, il est accompagnateur de l’aumônerie de l’hôpital de Roanne, pendant un an, en 2009.

En 2012, il est nommé curé de la paroisse du Sacré-Cœur à Lyon – jusqu’en 2014 - et vicaire épiscopal territorial de « Lyon-Est » - jusqu’en 2019 -. Au cours de ces années, de 2016 à 2017, il devient également administrateur des paroisses Sainte Jeanne d’Arc et de Notre-Dame du Bon Secours.

En 2014, il est nommé vicaire général de l’archidiocèse de Lyon et modérateur de la Curie, jusqu’en 2020.

Depuis 2020, il était administrateur puis curé des paroisses du Nord-Roannais, au sein de l’archidiocèse de Lyon.

Monseigneur Yves Baumgarten sera ordonné évêque le 27 mars 2022 à 15h30 en la cathédrale du Puy-en-Velay.

Partager cet article
Repost0

Mgr Antoine Hérouard archevêque de Dijon

Publié le

Le Pape François a nommé ce jour, Monseigneur Antoine Hérouard, archevêque de Dijon, suite à l’acceptation de la démission de la charge pastorale que lui a présentée Monseigneur Roland Minnerath pour raison d’âge. Monseigneur Hérouard était jusqu’à présent évêque auxiliaire du diocèse de Lille.
Il a été Secrétaire général adjoint puis Secrétaire général de la Conférence des évêques de France de 2005 à 2013.
Il est délégué Apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes depuis 2019.

Monseigneur Antoine Hérouard est ordonné prêtre le 29 juin 1985 pour le diocèse de Paris.

De 1986 à 1993, il est vicaire de la paroisse Saint-Jacques du Haut-Pas, dans le 5ème arrondissement de Paris et aumônier des lycées du quartier latin.

De 1993 à 1997, il est responsable du FRAT, rassemblement interdiocésain des jeunes. Il est également vicaire de la paroisse Saint-Paul-Saint-Louis à Paris, aumônier des collèges et lycées du Marais et adjoint au directeur des Aumôneries de l’Enseignement Public de Paris.

De 1993 à 2005, il enseigne au Studium du Séminaire de Paris en Morale sociale.

Il est aumônier diocésain des jeunes professionnels du Mouvement Chrétien des Cadres et dirigeants (MCC), de 1998 à 2004. Au cours de ces années, il est également le représentant du Cardinal Lustiger à la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH).

En 2008, il est fait Chevalier de l’Ordre national du Mérite puis en 2013, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Pendant 13 ans, il est célébrant régulier à la Maison d’Arrêt de la Santé, dans le 14ème arrondissement de Paris, jusqu’en 2014.

Il est ensuite recteur du séminaire Pontifical Français de Rome jusqu’en 2017, année durant laquelle il est nommé évêque auxiliaire de Lille. Il représente alors également la Conférence des évêques de France à la COMECE. Un an plus tard, il en devient le président de la Commission des Affaires sociales. En 2019, il devient délégué Apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes.

La messe d’installation de Monseigneur Antoine Hérouard sera célébrée le dimanche 13 mars 2022 à 15h30 en la Cathédrale Saint-Bénigne à Dijon.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>