Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi et comment être chrétien

Publié le

Dimanche 26 juin à 12h (rediffusion à 16h et minuit)


Denis Sureau recevra dans on émission mensuelle

sur Lumière de l'Espérance, la radio du dimanche de Radio Courtoisie*,

l'abbé Bruno Deguisne, prêtre du diocèse de Créteil (FSSP),

pour répondre à toutes les questions des auditeurs sur le thème


Pourquoi et comment être chrétien

 


*Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz)

Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.


Radio Courtoisie par satellite :

Sur le bouquet satellite Canalsat (canal 179 pour la mosaïque des radios et canal 496 pour l'accès direct à Radio Courtoisie).

Partager cet article
Repost0

Radioscopie des ordinations

Publié le

Selon les chiffres publiés par la Conférence des évêques de France, 109 prêtres diocésains seront ordonnés cette année. Soit 103 pour les diocèses de France (dont 5 de la Communauté de l’Emmanuel), et 6 des Missions Etrangères de Paris pour l’Eglise d’Asie. Ces statistiques sont cependant à géométrie variable. En effet, elles n'intègrent pas les religieux ordonnés dans le cadre de congrégations (dont 8 Français sur les 13 prêtres de la Communauté Saint-Jean ordonnés le 2 juillet et, le même jour, 4 dominicains de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier), ni les 5 nouveaux prêtres de la communauté du Chemin Neuf, ni les membres de sociétés de prêtres (8 ordinations annoncées à la Communauté Saint-Martin), en particulier les fraternités sacerdotales traditionnelles (ni évidemment la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, qui s'apprête à ordonner 11 nouveaux prêtres français). Ce chiffre de 109 ordinations est à comparer aux 96 de 2010, 89 de 2009, 98 de 2008, 101 de 2007.

 

Depuis un quart de siècle, 2357 prêtres diocésains ont été ordonnés. Quelques diocèses n’ont pas eu d’ordination sacerdotale depuis longtemps : Auch, Aire et Dax, Cahors (où il faut remonter à l’année 1956 pour en avoir également 4), Chalons, Saint-Dié, Verdun… Une seule ordination est prévue à Lyon. La débâcle déjà amorcée du diocèse de Paris est confirmée avec seulement quatre ordinations cette année, dont trois séminaristes d'origine étrangère. L'embellie constatée sous l'épiscopat du cardinal Jean-Marie Lustiger s'est brutalement interrompue avec sa mort.

 

Un chiffre à mettre en face de celui du diocèse de Fréjus-Toulon. Mgr Dominique Rey a ordonné 18 prêtres et 25 diacres en 2010. Le 26 juin, il procédera à 15 ordinations sacerdotales dont 11 pour des communautés nouvelles : 2 pour le mouvement Points-Cœur, 2 pour la communauté Saint Joseph Gardien, 2 pour la Communauté de l'Immaculée Conception, 2 pour la Fraternité missionnaire Notre-Dame-de-la-Mission, 2 pour la Fraternité missionnaire Jean-Paul II, et 1 Missionnaire du Saint Sacrement. Il convient toutefois de signaler qu'une partie de ces prêtres sont d'origine étrangère, même si la plupart exerceront leur ministère dans le diocèse.

 

Le nombre de séminaristes diocésains aurait à nouveau baissé de3% (732 – dont 96 étrangers - contre 756).Le cru des ordinations 2012 risque d'être l'un des plus bas niveaux historiques pour la France, car seulement 77 séminaristes sont ordonnés diacres cette année, qui deviendront prêtres l’an prochain, si Dieu veut. La moisson est abondante, mais les ouvriers de moins en moins nombreux.

Partager cet article
Repost0

La revue Points de repère cesse de paraître

Publié le

Chambre d'écho des expériences de la nouvelle catéchèse française, la revue Points de repère cesse de paraître, faute d'un nombre suffisant de lecteurs. Coéditée avec le groupe Bayard et les instances catéchétiques de la Conférence ces évêques de France, elle paraissant cinq fois par an. Dans un message adressé aux responsables des services diocésains de catéchèse, le père Luc Mellet, directeur du Service national pour la catéchèse et catéchuménat (SNCC), déclare : « Il n'était plus possible pour Bayard d'assurer le coût du service de l'abonnement pour les 20 000 abonnés actuels ! Le paysage de l'Eglise évolue beaucoup depuis quelques années et le public abonné s'est réduit par trois en 10 ans !...Le service commercial de Bayard va informer le réseau des abonnés dès la sortie du dernier numéro par un tract d'explication. Il proposera le rachat de la dette des abonnements ou d'autres propositions commerciales. 

Désormais la seule revue nationale destinée aux catéchistes mais surtout aux parents est le mensuel Transmettre

 

Partager cet article
Repost0

Laïcité fermée

Publié le

Invoquant « l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 et le principe de laïcité de la République consacré par l’article 1erde la Constitution du 4 octobre 1958 », le tribunal administratif de Cergy (Val-d'Oise) a annulé une subvention versée en 2008 par la municipalité pour aider des jeunes de la commune à assister aux Journées mondiales de la jeunesse de Sydney. L’association paroissiale qui l'avait touchée doit rembourser les 1500 € accordés par la ville. La délibération avait été contestée à l'époque par l’opposition socialiste. Le sénateur-maire Ump d’Ermont, Hugues Portelli, a déposé un recours en appel et est déterminé à porter le dossier devant la Cour de cassation, voire devant la Cour européenne des droits de l'homme. Il a déclaré : « Quand nous avons participé à la construction du parking de la mosquée il y a quelques années, il n'y a pas eu de recours » (La Croix, 13/4).

Partager cet article
Repost0

Une initiative originale des évêques bretons

Publié le

Les quatre évêques de Bretagne ont lancé le premier fonds de dotation pour les jeunes bretons avec le soutien des dirigeants et entrepreneurs de la région. Mgr Pierre d'Ornellas (Rennes), Mgr Raymond Centène (Vannes), Mgr Denis Moutel (Saint-Brieuc) et Mgr Jean-Marie Le Vert (Quimper) ont activé les réseaux économiques bretons en créant Spi Breizh. Objectif : aider et accompagner les jeunes en difficulté. Deux premiers projets sont d'ores et déjà en cours : la rénovation du Centre de musique sacrée de Sainte-Anne-d'Auray avec la création d'un lieu d'hébergement pour accueillir des élèves venant de toute la Bretagne ; et la réhabilitation du Club des Cadets de Bretagne, l'un des plus anciens centres sportifs de Rennes, pour construire un complexe apportant une nouvelle activité portée sur l'accueil des jeunes en difficulté. Spi Breizh se définit comme « un réseau de compétences au service d'un engagement ». Il s'est structuré à travers quatre « comités mécénat » - un par diocèse - composés de personnes d'influence ou de retraités actifs connaissant bien le maillage économique local et démarchant les dirigeants d'entreprises, depuis les Pmi/Pme jusqu'aux aux grands groupes internationaux (les groupes Bolloré et Hénaff ont déjà répondu positivement). Pour l'instant, Spi Breizh dispose de 460 000 euros.

Partager cet article
Repost0

Les vrais chiffres des religions

Publié le

L'Institut national d'études démographiques (Ined) a publié les résultats d'une enquête statistique très fouillée intitulée TeO pour Trajectoires et origines, sur « la diversité des populations en France ». Ses premières conclusions bousculent des chiffres fréquemment avancés par les politiques ou les journalistes sans références sérieuses. Ainsi, il n'y aurait pas « 5 à 10 millions » de musulmans en France contrairement aux récents propos tenus par Claude Guéant, ministre de l'intérieur, mais 4 millions au maximum. Ni 2 millions de protestants, mais guère plus de 500 000. Ni 500 000 juifs, mais 125 000. Le catholicisme demeure très largement la principale religion en France, représentant encore 43% de la population des 18 à 50 ans.

Partager cet article
Repost0

L'anticatholicisme de Marine Le Pen

Publié le

Le discours prononcé par Marine Le Pen lors du défilé du 1er mai développe une thématique en rupture brutale avec le christianisme. Une première analyse de ce tournant a été faite sur le blog Le Salon Beige que l'on trouvera ici.

Partager cet article
Repost0

Actualité de l'objection de conscience

Publié le

Dimanche 1er mai à 12h (rediffusion à 16h et minuit)

Denis Sureau recevra dans on émission mensuelle

sur Lumière de l'Espérance, la radio du dimanche de Radio Courtoisie*,

François de Lacoste Lareymondie, auteur de

Je refuse ! L'objection de conscience, ultime résistance au mal

 

  je-refuse086.jpg

(Editions de L'Emmanuel, 222 pages, 19 €).

 

Un pharmacien contraint de vendre des pilules abortives. Un cadre à qui l'on demande de fournir une attestation « bidonnée ». Un élu municipal face à la célébration d'un « mariage » de deux hommes. Dans de telles situations, que faire ? Le problème de l'objection de conscience est posé. La solution n'est pas toujours simple. Elle est parfois coûteuse voire héroïque. Enarque, officier de marine, élu local, secrétaire général du CIC, puis membre du directoire du Fonds de garantie des dépôts, vice-président de la Fondation de Service politique, François de Lacoste Lareymondie n'est pas un idéologue en chambre. Son essai fort intéressant a une visée pratique : fournir des éléments de discernement dans la résistance au mal. Illustré par les figures de saint Thomas More, Franz Jägerstätter et Baudouin Ier et s'appuyant sur les concepts de la théologie morale (liberté, conscience, tolérance, loi naturelle...), son propos concerne surtout le comportement personnel.

 

Pendant l'émission, interviendra également Bruno Pichon, pharmacien,

qui a participé au livre collectif dirigé par Mgr Marc Aillet :

Pharmaciens hors-la-loi,

à paraître mi-mai aux Editions de L'Homme Nouveau :

 


*Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz)

Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.


Radio Courtoisie par satellite :

Sur le bouquet satellite Canalsat (canal 179 pour la mosaïque des radios et canal 496 pour l'accès direct à Radio Courtoisie).


Partager cet article
Repost0

Les errances de Christine Boutin

Publié le

Présidé par Christine Boutin, le Parti chrétien-démocrate (PCD) a du plomb dans l'aile. Après avoir été évincée du Gouvernement, l'ancienne ministre du Logement a renouvelé sans ménagement une partie de l'équipe dirigeante. Sabine Faivre, secrétaire nationale vie, famille, santé du PCD, vient de démissionner en publiant une lettre ouverte où elle dénonce la déstabilisation du parti et son virage, y compris sur les questions bioéthiques : « Outre de graves problèmes de gouvernance, le PCD semble être aujourd'hui devenu un parti de « centre mou » qui a choisi de sacrifier au politiquement correct ». Les déclarations inattendues de Christine Boutin se multiplient, tel son appel à ouvrir les salles paroissiales aux musulmans. Lors du dernier conseil national, le PCD a voté à 73% pour la présence d’un candidat issu de ses rangs aux élections présidentielles de 2012 - très probablement Christine Boutin, malgré son échec au premier tour des présidentielles de 2002 (1,19 %). Dans L’Express (29/03), elle déclare : « Je suis plutôt du centre droit, mais qu'est-ce qui me distingue du centre gauche? Je ne le sais pas moi-même. »

Partager cet article
Repost0