Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour une liberté responsable

Publié le

Les tueries des 7-9 janvier ont provoqué une immense agitation où se mêlent émotion,compassion, manipulation et récupération – au détriment de la réflexion, notamment sur une juste liberté d'expression.

La liberté d'expression n'a jamais été pour l’Église un absolu. Le concile Vatican II (Inter mirifica) demandait aux pouvoirs publics de s'assurer que les médias ne causent pas « de graves préjudices aux moeurs publiques et aux progrès de la société », violent les droits à la réputation, fournissent de fausses informations pour manipuler l'opinion (cf. Catéchisme de l’Église catholique, n°2498). Dans l'avion le ramenant des Philippines, le pape François n'a rien dit d'autre : « On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas la tourner en dérision. Dans un discours, le pape Benoît avait parlé de cette mentalité post-positiviste, de la métaphysique post-positiviste qui finit par conduire à croire que les religions ou les expressions religieuses sont une sorte de sous-culture, qu’elles sont tolérées, mais sont peu de chose, elle ne font pas partie de la culture des Lumières. C’est un héritage des Lumières. Tant de gens parlent mal des religions, s’en moquent, jouent avec la religion des autres. (...) Toute religion a sa dignité, toute religion qui respecte la vie humaine, la personne humaine. Je ne peut pas m’en moquer. Et c’est une limite. Dans la liberté d’expression, il y a des limites... » Le pape avait illustré son propos en affirmant que si un ami disait du mal de sa mère, il devait s'attendre à recevoir un coup de poing !
« La liberté de la presse est aussi un pouvoir. Or, en démocratie, aucun pouvoir sans bornes ne saurait être légitime », remarque le philosophe Tzvetan Todorov (La Croix, 21/14). La liberté d'informer n'est pas la liberté d'insulter et de blasphémer. Un journal tel que Charlie Hebdo ne peut revendiquer aucune immunité lorsqu'il publie ad nauseam des dessins représentant le pape ou les Personnes de la Sainte Trinité se livrant à la sodomie – ou en attisant sciemment l'ire des musulmans. Et si l'assassinat des journalistes est évidemment regrettable, les victimes collatérales de leur abjection ne méritent pas moins notre copassion : en deux jours au Niger, une dizaine de chrétiens ont été tués, 173 blessés, et 45 églises ont été incendiées. Situation paradoxale où l'on voit des chrétiens devenir les bouc-émissaires payant à la fois pour l'ignominie de leurs adversaires et l'irresponsabilité d'un État incapable de comprendre le défi islamiste, aveuglé par un discours sur les « valeurs de la République » aux consonances mythiques et mystiques : ainsi on a entendu Claude Bartolone déclarer : « il y a une religion suprême pour chacun d'entre nous : c'est la religion de la République. »

Marche pour la vie 2015 : le silence des gros médias

Publié le

Entre 20 000 et 25 000 personnes (11 000 selon la police, 45 000 selon les organisateurs) ont défilé dans les rues de Paris dimanche 25 janvier. Un chiffre important, montrant la capacité de mobilisation des défenseurs de la vie, mais qui n'a malheureusement pas retenu l'attention des gros médias - ni avant, ni après. A l'heure où François Hollande veut engager une réforme de la fin de vie qui va légaliser certains actes euthanasiques, les marcheurs se sont soudés autour de Viviane Lambert. De nombreuses affichettes annoncent "Je suis Vincent Lambert".
Les revendications de la Marche pour la vie sont claires concernant la fin de vie :
"- Nous refusons la légalisation de toute sédation destinée à provoquer la mort ainsi que toutes directives anticipées contraignantes ;
- Nous demandons que l'hydratation et la nutrition soient considérées comme des soins qui sont toujours dus, ce qui n'est malheureusement pas le cas avec la loi Leonetti qui contient les germes des dérives de nature euthanasique ;
- Des moyens pour développer les soins palliati
fs."

Les Marcheurs pour la vie. (c) Denis Sureau

Les Marcheurs pour la vie. (c) Denis Sureau

Marche pour la vie 2015 mode d'emploi

Publié le

Nous relayons les dernières informations communiquées par les organisateurs de la Marche pour la vie :

"La Marche pour la Vie c'est dimanche ! Attention : suite aux échanges avec la Préfecture et pour des raisons de sécurité le trajet de la marche est modifié. L'équipe de la MPLV 2015 vous donne tous rendez-vous ce dimanche 25 janvier, à 13h30, place Denfert-Rochereau, à Paris (et non plus place de la Bastille). Trajet modifié, accès, dress code, retrouvez toutes les informations pratiques indispensables dans ce message.

La Marche pour la Vie 2015 se rassemble place Denfert-Rochereau à 13h30. Les premiers arrivés pourront acheter sur place sweat et tee-shirt de la MPLV ! La Marche rejoint la place Vauban, où sera installé un podium, en passant par l'avenue Denfert-Rochereau, le boulevard du Montparnasse et celui des Invalides.
La Marche pour la Vie de dimanche sera une manifestation scénographiée. Des pancartes et des accessoires seront distribués, il y en aura assez, inutile de venir chargé. Les images de la Marche et l'impression qui s'en dégagera seront d'autant plus impressionnant que les participants joueront le jeu du "dress code" pour créer une unité : venez avec au moins un vêtement, chapeau, écharpe vert, blanc ou les deux ! Kit du manifestant : venez avec un stylo bic (pas un stylo feutre) ! MERCI ! A DIMANCHE !"

Le bar de Sodome devient pub de la Miséricorde

Publié le

Petite communauté sacerdotale fondée à Toulon par l’abbé Fabrice Loiseau, les Missionnaires de la Miséricorde Divine viennent d’acheter le Texas Bar, bar homosexuel qui se trouve à côté de leur église Saint-François de Paule. Le bar était en liquidation judiciaire. La vente aux enchères a eu lieu le jour de la fête de la Médaille miraculeuse. Les autres acheteurs potentiels qui souhaitaient mettre une somme plus importante que celle des Missionnaires ont eu la gentillesse de leur laisser le bar en les voyant prier durant les enchères. Par ailleurs un prêtre du diocèse de Toulon, ami de la communauté, a fait un don de 15 000 euros pour cette acquisition. « Ainsi le bar de Sodome va devenir le pub de la Miséricorde », commente l’abbé Loiseau, qui lance un appel pour financer ce projet;.

La lèpre toujours d'actualité

Publié le

Lancée en 1954 par le journaliste et écrivain Raoul Follereau (1903-1977), la Journée mondiale des lépreux (23-25 janvier) est l’occasion de faire le point sur une maladie qui, bien qu’éradiquée en France, touche encore un homme toutes les deux minutes dans le monde. Environ 216 000 nouveaux cas sont recensés annuellement (dont 72 % en Asie du Sud-Est) mais ce chiffre très approximatif ne correspond probablement qu’à la moitié de la réalité. La situation sanitaire désastreuse de certains pays ne permet plus d’enrayer le développement de la maladie. Parmi les acteurs en première ligne contre ce fléau, la Fondation Raoul Follereau, organisme caritatif privé, reconnue d’utilité publique, poursuit activement son combat. La collecte des troncs Follereau par 10 000 quêteurs bénévoles aidera la Fondation à atteindre ses trois objectifs prioritaires de l’année 2015 : arrêter la transmission par un dépistage actif autour des malades les plus contagieux ; prévenir les invalidités, par la formation des infirmiers, pour une prise en charge adaptée des malades et leur réadaptation physique ; et continuer à abattre les barrières de l’exclusion, par la réinsertion sociale des malades guéris. Elle soutient plus de 350 projets et programmes dans une trentaine de pays.

Un fonds d'investissement catholique

Publié le

La banque privée Oddo a lancé un fonds d’investissement au service de l’Église. « Oddo Partage » combine le principe de partage du revenu et un investissement rigoureusement conforme aux principes éthiques recommandés par le Conseil pour les affaires économiques et sociales de la Conférence des Évêques de France. Il a pour objectif de soutenir financièrement des institutions, missions et associations dans la sphère catholique via un mécanisme de dons : une partie des revenus du fonds de placement (jusqu’à 1 % de l’actif net) et 25 % des frais de gestion du fonds sont reversés au fonds de dotation « Des pierres et des hommes ». Un Comité d’orientation éthique composé de dirigeants chrétiens et de théologiens veille sur la qualité éthique des investissements et reversements. L’encours est encore limité (environ sept millions d’euros) mais sa progression est rapide.

Chrétiens dans la Cité n°308 est paru

Publié le

Chrétiens dans la Cité n°308 est paru (il a été bouclé juste avant les attentats):

ANALYSE : Quinze maladies spirituelles

AGENDA

LES HOMMES : Mgr Jean-Marc Eychenne - Jean-Marc Liduena - Emmanuel Belluteau - Mgr Dominique Mamberti

INFOS : La lèptre toujours d'actualité : la Fondation Raoul Follereau - 30 000 jeunes chrétiens à Prague - Le Défenseur des Droits tacle l'Etat policier - Les nouveaux bénévoles - Le bar de Sodome devient pub de la miséricorde - Investissement catholique

BREVES : Le Puy qui forme - Questionnaire pour tous - Finance responsable - Ecologie papale - Mise en garde contre l'Unicef

LECTURES : La pols parallèle, de Vaclav Benda

INITIATIVES : Alpha France

Retrouver l'esprit de famille

Publié le

Dimanche 4 janvier, à 12h (rediffusion à 16h et minuit puis sur www.radiocourtoisie.fr), sur Lumière de l'Espérance, Denis Sureau recoit Caroline Gourlet à l'occasion de la sortie de son nouveau livre : Esprit de famille (Transmettre, 14 €).

Comment mieux vivre en famille ? En développant des qualités – autrement appelées vertus – partagées par les parents et les enfants. Forte de son expérience de mère de famille et de pédagogue, Caroline Gourlet propose des conseils simples sans être simplistes, illustrés d'exemples très concrets tirés de la vie de tous les jours.
Mère de famille, catéchiste et directrice d'école, Caroline Gourlet est l'auteur d'albums d'éveil à la foi édités par Transmettre : Premiers pas dans la Foi, Ma visite à l'église, Ma visite au pays de Jésus.

Retrouver l'esprit de famille

Sainte et belle année 2015

Publié le

Chrétiens dans la Cité vous souhaite une belle et sainte année 2015, riche de grâces et de joies partagées, dans l'espérance qui nous fait vivre :

"Nous devons nous consacrer à la construction de formes locales de communauté où la civilité et la vie intellectuelle et morale pourront être soutenues à travers les ténèbres qui nous entourent déjà. Si la tradition des vertus a pu survivre aux horreurs des ténèbres passées, tout espoir n'est pas perdu. Cette fois, pourtant, les barbares ne nous menacent pas aux frontières; ils nous gouvernent déjà depuis quelque temps. C'est notre inconscience de ce fait qui explique en partie notre situation. Nous n'attendons pas Godot, mais un nouveau (et sans doute fort différent) saint Benoît." (Alasdair MacIntyre, Après la vertu, conclusion)

Sainte et belle année 2015

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>