Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une fondation au service des monastères

Publié le

2019 a été une année exceptionnelle pour la Fondation des Monastères : grâce à un gros legs, ses ressources ont doublé, passant de 18 à 35 millions d’euros. Elles ont permis de soutenir 101 communautés en difficulté, 86 % en France et 14 % à l’étranger. L’immense majorité des projets concernent des travaux de rénovation et de mise aux normes du patrimoine – parfois classé monument historique – ou simplement d’entretien. S’ajoutent des aides à caractère social (comme le financement de cotisations).

Parmi les bénéficiaires de la Fondation, l’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux recevra 300 000 € sur deux ans pour la construction d’une infirmerie comportant huit cellules médicalisées permettant de garder les anciens au sein de la communauté.

Partager cet article

Repost0

De l'islam au Christ

Publié le

Après avoir dirigé de 2005 à 2019 le bureau français de l’AED (Aide à l’Église en détresse), Marc Fromager lance Mission Ismérie, une association catholique dédiée à l’accompagnement des musulmans dans leur

conversion (Ismérie est le nom d’une princesse musulmane convertie au Christ au XIIe siècle). Ce projet soutient plusieurs initiatives. Les Forums Jésus le Messie sont des rencontres entre musulmans en voie de conversion et des responsables associatifs et ecclésiaux (évêques, responsables de communautés religieuses). Trente forums ont déjà été organisés avec une moyenne de 150 participants. Mission Angelus, fondée par Jean-Yves Nerriec, musulman converti, développe l’évangélisation de rue, comme les Net Angels le font sur l’internet. Un travail de formation des musulmans à la découverte du christianisme et des chrétiens sur la réalité de l’islam est également mené, par la diffusion de documentaires de tous formats (livres, dépliants, sites internet, chaînes vidéo).

Partager cet article

Repost0

Fondation de l'Institut chrétiens d'Orient

Publié le

L’Œuvre d’Orient lance l’Institut chrétiens d’Orient. Quatre cours sur la géopolitique, la pensée chrétienne, la patrologie, et l’islam et le christianisme seront dispensés pour 80 étudiants chaque année, à Paris, dans les

locaux de l’Association des Sœurs Antonines (et par des cours en ligne). Son directeur est Antoine Fleyfel, 46 ans, franco-libanais, professeur affilié à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth et docteur en philosophie (Paris 1) et en théologie (Strasbourg). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Manuel de parler libanais (2010), Géopolitique des chrétiens d’Orient (L’Harmattan, 2013) ou Les Dieux criminels (Cerf, 2017). Il donne en parallèle un cours au Collège des Bernardins sur la géopolitique. Appuyé d’un conseil scientifique, il composera une équipe d’enseignants. Un budget de fonctionnement de 120 000 euros est financé par l’Œuvre d’Orient, avec l’ambition de s’inscrire dans une approche pluridisciplinaire et de faire connaître les chrétiens d’Orient, leur culture, ainsi que leur environnement intellectuel et social.
 

Partager cet article

Repost0

Malaise dans l'économie sociale - N°393

Publié le

Au sommaire du n°393 de la lettre d'information Chrétiens dans la Cité :

ANALYSE : Malaise dans l'économie sociale

Si nobles soient les buts des organismes de l'économie sociale et solidaire, leur fonctionnement est parfois aussi contestable que celui des autres grandes entreprises. Pour lire la suite, abonnez-vous.

INFORMATIONS

Les chiffres de la presse catholique - 129 nouvelles écoles indépendantes - Avortement : toujours plus grave - Habitat et Humanisme combat le mal-logement - Former les laïcs pour l'Eglise - Théologie en ligne - Manifs utiles - Retour à la messe - Fratelli tutti

LES HOMMES

Mgr Olivier Leborgne - Xavier de Verchère - Vincent Neymon et Hugues de Woillemont - Dorothy Day

INITIATIVES

Secours catholique - Caritas France

LECTURES

Incroyables chrétiens, par Dominique Boulc'h (Salvator)

 

Partager cet article

Repost0

Le masque en question - N°392

Publié le

Le numéro de rentrée de la lettre d'information Chrétiens dans la Cité vient de paraître.

Profitez d'un abonnement gratuit de 3 mois ou abonnez-vous en allant sur cette page.

Au sommaire du numéro 392 :

ANALYSE : Le masque en question - Pourquoi la généralisation du masque pose des problèmes moraux, juridiques et spirituels.

ACTUALITE : Création de l'Institut Chrétiens d'Orient - Mission Ismérie : de l'islam au Christ - Rapport annuel de l'AED - Loi de bioéthique : mobilisation le 10 octobre - Fondation des Monastères : année exceptionnelle - Eglises en péril - Raison d'être de l'entreprise - Transmettre lance une nouvelle formule

LES HOMMES : Mgr Laurent Percerou de Moulins à Nantes - Natasha St-Pierre arrière-arrière-arrière-petite-cousine du pape saint Pie X

LECTURES : La Restauration de l'homme, par Michael D. Aeschliman (Téqui)

INITIATIVES : Les goums

Partager cet article

Repost0

Mascarade ?

Publié le

Tandis que le nombre de décès dûs à la Covid-19 n'a jamais été aussi bas, le durcissement des mesures sanitaires imposées par l'Etat fait débat. Voici l'analyse de deux essayistes catholiques.

C'est sous le titre Mascarade que Me Erwan Le Morhedec,  s'interroge dans les colonnes de La Vie. Bien que notant que l'OMS (Organisation mondiale de la santé) écrit qu'elle ne « dispose pas de données factuelles directes attestant de l'efficacité du port généralisé du masque », l'avocat et essayiste ne remet pas en cause « l'impératif indiscutable du port du masque en milieu clos ». Toutefois, le juriste ajoute : « il n'y a rien d'anodin à s'habituer à vivre une vie sans visages, sans leur diversité, leurs expressions, dans un sombre défilé de clones oppressés. La propension désinvolte des autorités civiles à imposer des obligations à l'efficacité douteuse et à les assortir par surcroît de sanctions pénales n'est pas moins inquiétante, tout autant que l'absence de discussions qu'elle suscite. »

De son côté, le philosophe Martin Steffens publie un texte sous le titre Interroger le masque (sur le site le-verbe.com). Il souligne qu'à défaut de seconde vague, les admissions en hôpital psychiatrique ont explosé, comme les séparations et les suicides. « Tout se passe comme s’il nous était demandé de passer définitivement de la communauté à son exact contraire : l’immunité. Le paradoxe qui voudrait que quand on aime ses proches, on ne s’approche pas d’eux (annonce qui passe en boucle sur les radios d’État et qui suggère que s’approcher de son proche revient à ne pas réellement l’aimer), ce paradoxe rend fou. Et l’extension de la peur à tous les lieux ne manquera pas d’accroître ce terrible malaise. (…) La distanciation  physique est bel et bien devenue une distanciation sociale : une façon de faire société dans la distance, une société sans communauté. » Or « on peut préférer la relation à la sécurité, en ajustant les consignes à la réalité des risques et en consentant à ceci : on n’entre pas en relation sans prendre toujours un risque ». Regardons le Christ, qui « nous propose un sacré, non point défensif, mais offensif. Aux religiosités d’exclusion, fondées sur la distinction entre les purs et les impurs, laissant à sa marge et reléguant hors du temple les lépreux, (…) Jésus oppose une pureté contagieuse : il touche et se laisse toucher. » Plus encore, il ne se satisfait pas d’une morale seulement négative. La fameuse règle d’or disait : Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse. Le mal était d’agir et le bien d’éviter l’action. Jésus renverse la perspective : Fais à autrui ce qu’il voudrait qu’il te fasse. Le mal est de ne pas agir. De croire qu’en restant chez soi, on sauve des vies, comme le dit encore un slogan. Le bien, c’est d’agir, quitte à se tromper.»

Partager cet article

Repost0

Un abonnement gratuit pour découvrir une lettre d'information sans équivalent

Publié le

Découvrez la lettre d'information Chrétiens dans la Cité en recevant gratuitement 3 numéros sans aucun engagement. Il vous suffit d'envoyer votre adresse postale à contact@chretiensdanslacite.com

Notre ligne éditoriale

Non, le christianisme n'est pas mort ! Les initiatives fusent de tous côtés. De nouveaux réseaux se tissent. Un nouveau catholicisme social émerge. L’économie sociale d’inspiration chrétienne se développe : fonds d’épargne solidaire, banques alimentaires au service des démunis et des communautés religieuses, logement pour les plus pauvres, insertion par l’emploi, centrales d’achat pour les familles, financement participatif d’actions d’évangélisation…
Les chrétiens ne restent pas inactifs.

Mais comment suivre les projets novateurs, les entreprises audacieuses ? Comment s'informer efficacement sur tous ces enjeux décisifs pour l'Église et pour notre monde ? 

C'est pour répondre à ces questions qu'est né Chrétiens dans la Cité en 1996. Dans chaque numéro vous lirez : 


 L'analyse d'un événement important;
 Un agenda des principaux rendez-vous ; 
 Des nouvelles brèves de tous les fronts ;
 Une fiche présentant un mouvement, un projet ;
 La critique d'un livre.

Chrétiens dans la Cité, en quatre pages, vise l'essentiel. Concis, complet, facile à lire, sans bavardages, parce que 

Vous ne pouvez pas tout lire
mais vous voulez tout savoir...

...sur les initiatives prises par les chrétiens dans la vie sociale, économique et politique : famille, école, entreprise, institutions...

Des informations vérifiées

Vous êtes submergé d'informations. Internet, télévision, radio... Pour vous, Chrétiens dans la Cité vous offre une synthèse et des informations difficiles à trouver ailleurs. Sans commentaires inutiles ou polémiques. Des faits. Des faits vérifiés, pas des infox. Des informations sûres. 

De nombreux responsables associatifs, personnalités religieuses, élus politiques, cadres d’entreprise, retraités actifs ou simples fidèles de base, nous disent combien ils apprécient d’avoir accès rapidement aux informations qu’ils recherchent.

Chrétiens dans la Cité n’est pas l’organe d’une chapelle ou d’une coterie, mais une lettre d’information indépendante. Son ambition : favoriser la communication entre chrétiens de diverses sensibilités.

Des témoignages

Lecteur fidèle, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, nous écrit : "Chrétiens dans la Cité apporte des informations utiles, souvent peu relayées par les médias français, concernant la vie de l'Église dans la cité, en particulier en ce qui concerne la dimension éthique et sociale. Pour sortir des "prêt-à-penser", des poncifs et des préjugés, il est nécessaire de disposer de telles informations... Lecteur assidu de Chrétiens dans la Cité, je vous encourage à le faire connaître et je vous prie de croire à mon soutien et à mon souhait, pour qu'il soit promu et connu."

Nos abonnés écrivent

"Abonné depuis le premier numéro, je lis toujours votre lettre avec profit. Elle est un élément fondamental d'information pour un responsable d'information ou un animateur d'association."(R. H., 59)

"J'apprécie surtout votre ton positif : sans cacher les difficultés auxquelles sont confrontés les catholiques, vous montrez qu'ils sont capables d'agir et de réagir." (C. S., 92)

"Je suis très intéressé par les associations que vous présentez. Vous êtes bien les seuls à couvrir tout l'éventail des mouvements existants, qui souvent s'ignorent. " (J.-F. B., 13)

"Père de famille nombreuse et cadre d'entreprise, j'ai peu de temps libre pour la lecture. En 10 minutes, je sais l'essentiel." (F R., 69)

Partager cet article

Repost0

Bioéthique du monde d'après : un projet injuste, inégalitaire et dangereux

Publié le

Voici le communiqué de la Conférence des évêques de France :

RÉVISION DES LOIS BIOÉTHIQUES : UN PROJET INJUSTE, INÉGALITAIRE ET DANGEREUX POUR L’HUMANITÉ

Alors que le projet de loi de révision des lois de bioéthique arrive en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, la Conférence des évêques de France (CEF) alerte sur la volonté d’adoption en urgence d’une loi injuste et inégalitaire. « Alors que la plupart des réformes importantes sont à reporter ou à revisiter, il n’y aurait pas d’autres urgences aujourd’hui que de faire passer en force et dans la discrétion du mois de juillet cet ensemble de lois qui touche à l’essence même de notre humanité » ! (Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris dans le Figaro du 30 juin 2020).

Dans une conférence donnée ce lundi 20 juillet, Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et président du Groupe bioéthique de la CEF explique les enjeux et les dangers du projet de loi tel qu’il est présenté par la « Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique ».

Avec le Groupe bioéthique de la CEF, Mgr Pierre d’Ornellas signe la tribune « La bioéthique du monde d’après » publiée par de nombreux diocèses, associations et mouvements catholiques (lire la tribune). 

« Nous changeons d’époque. Il nous faut penser un nouveau progrès. Il ne se réalisera pas sans une vision commune de notre humanité et de son indispensable fraternité ». 

Nos parlementaires ont une vraie opportunité en ce sens. C’est ce que la CEF demande avec détermination. 

Partager cet article

Repost0

Au sommaire du numéro 391

Publié le

Le 391e numéro de la lettre d'information Chrétiens dans la Cité vient de paraître.

N'hésitez pas à nous demander des spécimens : contact@chretiensdanslacite.com

Au sommaire

ANALYSE : 126 nouveaux prêtres

AGENDA

LES HOMMES : Nominations de la CEF - Aymeric Christensen - Marc Chatanay

ACTU : Le Grand prix catholique de littérature à Michel Bernard - Scouts (d'Europe) toujours : le Rasso - Peut-on enquêter sur des morts ? - Projet de loi bioéthique : le pouvoir persévère - Centenaire des Scouts de France - Un guide de l'éducation chrétienne - Fermeture du Cours Alexandre Dumas à Montfermeil - Vocation en ligne - Fin du Monde des religions

LECTURES : Par ici la monnaie, par Paul Clavier

INITIATIVES : Association des écrivains catholiques de langue française

 

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>