Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Poissons Roses manifesteront le 6 octobre

Publié le

Communiqué :

Lors de leur bureau du 18 septembre, les Poissons Roses ont décidé, au nom de la « vraie gauche » humaniste, de rejoindre le collectif d’associations qui organise la manifestation anti-PMA le 6 octobre prochain.

Plateforme de réflexion de chrétiens, à gauche, les Poissons Roses réaffirment la primauté de la Personne humaine reliée. Ils se reconnaissent dans l’encyclique Laudato Si du pape François pour qui « tout est lié » : l’économique, le social, l’écologie et l’éthique. Ils ont exprimé leur conviction dans leur manifeste A CONTRE COURANT paru en 2016.
Sur la question de la PMA, les POISSONS ROSES rappellent leur position à gauche qui s’est traduite par :

  • La publication en juin 2018 de leur rapport sur LA FAMILLE DURABLE, AU-DELÀ DES FASCINATIONS BIOTECHNIQUES
  • L’Appel national qu’ils ont lancé en juillet 2019, via l’Etablissement français des semences de ministres et parlementaires (www.efsmp.fr), pour inviter ministres et parlementaires hommes à faire preuve de RESPONSABILITÉ et d’EXEMPLARITÉ en faisant un don de gamètes

Tout en entendant le désir d’enfant des femmes seules ou en couple, ils mettent en avant la Convention internationale des Droits de l’enfant, applicable en droit français, dont l’article 3 précise « l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale ». Ils demandent :

  • La tenue d’Etats généraux de la famille durable, car la gauche n’est pas aveugle devant les difficultés de millions de nos concitoyens face à l’évolution de la famille,
  • L’introduction dans la prochaine réforme constitutionnelle d’une modification disposant que les lois sociétales nécessitent une majorité des 2/3, car la gauche sait bien qu’on ne change pas la société par décret,
  • Ils attirent l’attention du législateur sur l’évolution radicale du rôle de la loi, qui doit rester Républicaine et Universelle et non pas satisfaire le désir de minorités,
  • Ils soulignent l’importance de l’ALTÉRITÉ comme fondement de la vie humaine,
  • Ecologistes, ils refusent toute manipulation biologique du Vivant,
  • Ils mettent en garde contre l’interprétation de la notion d’égalité qui conduira inéluctablement à l’autorisation de la location d’utérus (dite GPA), laquelle débouchera sur un nouvel esclavage.
  • Ils regrettent l’évolution ainsi engagée du rôle de la médecine et la prise en charge financière de la PMA par la collectivité, en rupture avec les fondements du Conseil National de Résistance.

 
Les POISSONS ROSES soulignent la responsabilité morale de MM. Macron, Philippe, Touraine et de Mme Buzyn dans le renversement de l’ordre symbolique introduit par cette loi qui subordonne la maternité au seul désir humain. La DÉMESURE de ce projet aggrave la dérive technicienne de notre civilisation mondialisée, alors que cette même civilisation se fracasse contre l’impasse financière et écologique.
 

Rendez-vous le 6 octobre à 12 heures 30 place de la Sorbonne

 

Partager cet article

Repost0

Quand tout va mal, nous sommes entourés de héros

Publié le

Dans son dernier numéro, Chrétiens dans la Cité publie une fiche de présentation d'Habitat et Humanisme. D'abord créé pour développer des "logements très sociaux", ce mouvement gère aussi des EHPAD, et son président-fondateur, le Père Bernard Devert, rapporte la soirée qu'il a dernièrement passée dans un de ces établissements : 

"Je voudrais vous partager, non sans émotion, deux moments vécus ces jours-ci. Notre Mouvement gère 47 établissements médico-sociaux, ces fameux EHPAD trop souvent sous le feu de la critique, alors qu’ils se révèlent des lieux où la vie est prise en compte avec une délicatesse qui mériterait d’être mieux reconnue.

Ainsi, un de ces derniers soirs à 21 h 30, je suis appelé comme prêtre pour me rendre au chevet d’une résidente confrontée à l’angoisse.

Dans le hall d’entrée de la maison, deux aides-soignantes sont manifestement inquiètes. Je m’approche et m’enquiers de leur difficulté : un de leur patient, âgé de 94 ans, a « fugué ».

 Elles me précisent avoir naturellement informé la gendarmerie mais, à cette heure très tardive, le patient n’a toujours pas été retrouvé. Il est hors de question pour elles de quitter leur service.

Vous avez des enfants – dis-je à l’une des plus jeunes. Oui, mais j’ai trouvé des voisins qui acceptent de les accueillir.

Je propose, après mon intervention auprès de la personne malade, de les accompagner pour procéder à la recherche de l’homme perdu. Elles déclinent la proposition. C’est notre travail, m’assurant qu’elles m’appelleront si leur recherche est vaine.

A 23 h 30 environ, elles me joignent pour me dire que l’homme est retrouvé sain et sauf.

Tout un engagement qui en dit long sur le « prendre soin » de nos frères fragilisés. Vous connaissez la rémunération des aides-soignants ! Dans le silence, ces soignantes se sont mobilisées. La vie, lorsqu’elle est en péril, suscite alors le meilleur qui, toujours, s’exprime par des actes de grande générosité.

Ce dimanche, une jeune femme, renversée par un chauffard est dans le coma. Je me rends au service de réanimation. L’infirmière lui parle comme si elle était présente, lui expliquant tous ses gestes avec une infinie douceur qui force le respect.

Que de grandeurs d’humanité et d’espaces infinis se dévoilent derrière des murs abritant des vies en grande souffrance.

Je sors de l’hôpital profondément touché par des êtres habités par une conscience du service qui fait du bien à l’âme.  Tant qu’il y aura des veilleurs si libérés d’eux-mêmes, notre société dispose de bien des raisons d’espérer. Les barbares sont hors-jeu.

Bernard Devert

Septembre 2019

Partager cet article

Repost0

Bioéthique : le débat impossible

Publié le

Au sommaire du n°378 de Chrétiens dans la Cité :

ANALYSE : Pourquoi le débat sur la réforme des lois de bioéthique est impossible

INFOS : Le colloque Catholiques en action - 113 écoles indépendantes - Un fonds éthique pour tous - Les évangéliques auprès des politiques - L'Ircom s'implante à Lyon - La Procure centenaire - le Congrès Mission - Le Jubilé du Sacré-Coeur...

LES HOMMES : Mgr Olivier Ribadeau-Dumas - Dorothy Day - Anne Coffinier

LECTURE : Florian Michel, Etienne Gilson

INITIATIVES : Habitat et Humanisme

Découvrez Chrétiens dans la Cité pour seulement 1 euro !

Partager cet article

Repost0

Anne Coffinier quitte la Fondation pour l'école

Publié le

Anne Coffinier, la brillante fondatrice de la Fondation pour l'école vient de la quitter, comme elle l'explique dans cet entretien. Elle travaille sur la refondation d'une œuvre pour les écoles indépendantes.

113 écoles indépendantes ont ouvert leurs portes cette année. 60% d’entre elles sont des écoles du premier degré, 40% des collèges ou des lycées. La France compte désormais 1530 établissements indépendants. Près de 30% des écoles ouvertes en 2019 l’ont été dans des communes rurales de moins de 2000 habitants ; au total, près de 45% d’entre elles sont implantées dans zones de moins de 10 000 habitants. Le mélange de pédagogie dite « classique » ou

« explicite » reste majoritaire, mais le poids de la pédagogie Montessori augmente chaque année. Reflet de la société civile, les écoles indépendantes sont majoritairement aconfessionnelles : 87% des écoles ouvertes en 2019 sont sans confession déclarée, et elles sont 70% sur l’ensemble du secteur. Avec plus de 300 projets d’ouvertures d’écoles dans les deux ans actuellement recensés par la Fondation pour l'école, le secteur des établissements indépendantes dispose d’une importante réserve de croissance. Toutefois, les porteurs de projets doivent faire face à des difficultés structurelles bien identifiées : trouver des locaux et des financements.

Partager cet article

Repost0

Le 6 octobre et après ? Et autres informations

Publié le

Le 377e numéro de la lettre d'informations Chrétiens dans la Cité vient de paraître, avec au sommaire :

ANALYSE : Face aux lourdes transgressions du projet de loi bioéthique, comment les chrétiens se mobilisent-ils?

INFOS : Les Scouts et Guides de France gay friendly ? - La Bible interdite à l'école - Etat des lieux du catholicisme en France - 108 millions pour l'Eglise en détresse - Sur le vagabond de la charité (Raoul Follereau) - Patronages et périphéries - Le Puy-du-Fou soutient la restauration de Notre-Dame - Dérives sectaires dans l'Eglise - Université pour tous

LES HOMMES : Mgr Jean-Marc Aveline - Daniel Guiraud - Vincent Destival

LECTURE : L'Eglise en procès, sous la direction de Jean Sévillia

INITIATIVES : Décryptage du projet de loi bioéthique

Pour découvrir Chrétiens dans la Cité, abonnez-vous pour seulement 1 euro pour trois mois en cliquant sur ce lien. (Offre sans engagement)

Partager cet article

Repost0

Offre découverte : 1 euro pour trois mois

Publié le

Afin de découvrir Chrétiens dans la Cité, abonnez-vous pour seulement 1 € et vous recevrez notre lettre d'information pendant trois mois (offre sans engagement).

Il vous suffit de cliquer sur ce lien (qui renvoie sur la boutique de notre revue soeur Transmettre) :

https://www.transmettre.fr/produit/abonnement-decouverte-chretiens-dans-la-cite/

Partager cet article

Repost0

Revenir ou faire advenir ? Une chronique du P Bernard Devert

Publié le

Une chronique du Père Bernard Devert, président-fondateur d'Habitat & Humanisme :

Avec la rentrée, nous risquons de retrouver nos habitudes que le temps des vacances a mises entre parenthèses. N’y aurait-il pas une autre voie plus créatrice de vie. 

Comme chaque année, la rentrée, est annoncée ‘chaude’ sur le plan social sans que se profile une Société renouvelée. Le changement – il faut en convenir – ne commence que lorsque soi-même, on décide de changer. 

S’interroger sur notre détermination à faire du neuf, c’est évaluer notre volonté d’être le changement que nous voulons voir dans le monde, suivant la belle méditation de Gandhi.

Qui n’a pas gardé à l’esprit ces moments où, écoliers, nous entrions à l’école avec un cartable neuf, protégeant des livres qui ne l’étaient pas moins et des cahiers encore vierges de toute notation et annotation, ouvrant un avenir libéré du passif ! 

Dans quelques jours, sort le film de Bruno Dumont, sur Jeanne d’Arc, intitulé Jeanne. Il fit l’objet au festival de Cannes d’une mention spéciale du jury. Une réplique de Jeanne retient vivement mon attention : « Mon Maître, les hommes sont comme ils sont, mais il nous faut penser, nous, à ce qu’il faut que nous soyons ». 

Que faut-il que nous soyons ?

Les réflexions ne sont pas avares d’inquiétudes dans une société déchirée, confrontée à de nombreux périls suscitant la conscience aiguë que cela ne peut pas durer. Des voix autorisées se font entendre pour s’engager dans de nouvelles pratiques aux fins de réduire les iniquités, si grossières qu’elles sont insupportées et insupportables.

Le malheur, Péguy l’a rappelé, c’est d’avoir une âme habituée plutôt qu’habitée. Ne nous étonnons pas qu’il ait si bien compris Jeanne d’Arc. 

Jeanne se démène et nous emmène vers une éthique qui n’est pas sans nous inviter à devenir ce que l’on doit être pour faire naître une société moins chaotique.

Jeanne aurait pu ‘rentrer dans le rang’ ; elle prit le risque d’entrer en résistance pour demeurer ce qu’elle devait être, vraie quoi qu’il lui en coûte, habitée par la grâce de l’audace. 

Entrer, c’est s’engager pour que soit mieux partagé le désir de faire advenir un monde plus humain. N’attendons pas l’autre ; chacun est appelé à être pionnier d’une transformation des relations avec comme première urgence, s’approcher de ceux qui n’en ont pas ou plus.

Magnifique avancée, étrangère à toute loi pour dépendre de notre décision si, comme Jeanne, nous pensons à être ce qu’il faut que nous soyons.

Alors, bienvenue sur ce chantier toujours à ouvrir pour bâtir la maison commune. 

Partager cet article

Repost0

Des alternatives à l'avortement

Publié le

Face à une grossesse non-désirée, une femme peut se trouver dans une situation de détresse telle que l'avortement semble être la meilleure solution. Pourtant des alternatives existent : des aides sociales et matérielles, l'accouchement sous X, l'adoption, des lieux d'écoute, de conseil et d'accompagnement. Elles sont présentées dans un livre écrit par Blandine Magaly : Des alternatives à l'avortement (Éditions Peuple Libre, 148 p., 13,50 €).

Diplômée d'un master II d'éthique biomédicale et formée à l'écoute bienveillante, elle a travaillé auprès d'enfants et adultes handicapés, notamment quatre années au sein de l'Arche fondée par Jean Vanier. Elle vient de lancer PAUSE, une antenne d'écoute spécifiquement pour les parents qui attendent un enfant viable mais porteur d'un handicap ou d'une malformation.

Partager cet article

Repost0

Découvrir la France mariale

Publié le

Prêtre de l'Opus Dei, canoniste, écrivain, poète, auteur d'une trentaine d'ouvrages, Monseigneur Dominique Le Tourneau a la ténacité nécessaire à l'écriture de véritables sommes de connaissances : Les Mots du christianisme, des dictionnaires encyclopédiques sur Jeanne d'Arc et Marie, et maintenant un exhaustif Guide des sanctuaires mariaux de France (Artège,650 p., 24,90 €), présentant 2900 lieux actifs de dévotion mariale. À emporter cet été dans votre valise lors de vos voyages à travers la France.

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>