La lettre des chrétiens actifs

Chrétiens dans la Cité est une lettre d'information confidentielle vendue exclusivement sur abonnement. Ce blog ne publie pas les informations qu'elle contient mais n'est qu'une vitrine.

Profitez de notre offre d'abonnement spéciale: 
30 pour 1 an (50% de réduction)
Vous pouvez aussi envoyer un chèque à
Chrétiens dans la Cité
17 rue Manessier
94130 NOGENT SUR MARNE

contact@chretiensdanslacite.com

Recherche

Qui sommes-nous ?

Chrétiens dans la Cité n'est pas une association mais une lettre d'information indépendante dirigée par Denis Sureau, 55 ans, journaliste, éditeur et théologien. Philosophe de formation, il a publié Retour à la politique (DMM, 1995,épuisé), Petite somme politique, anthologie de textes politiques de saint Thomas d'Aquin (Téqui, 1997) et Prières devant le Saint Sacrement, traduction et commentaire des prières de saint Thomas d'Aquin (Ed. de L'Emmanuel, 2002) et Pour une nouvelle théologie politique (Parole et Silence, 2008 et traduction en espagnol : Una nueva teologia politica, Nuovo Inicio, 2010). En 2013, il publie Deux mariages et un enterrement (Editions de L'Homme Nouveau), petite synthèse sur le mariage et ses parodies séculières.
Curriculum vitae détaillé CV2013 CV2014

La nouvelle théopolitique


Denis Sureau
Pour une nouvelle théologie politique
Parole et Silence, 174 p., 17 €
Pour commander en ligne (à partir du site Transmettre)

Une nouvelle génération de théologiens se lève dans le monde anglo-saxon. Ils ont entre 30 et 50 ans et de l'énergie à revendre. Catholiques, anglicans, ou protestants, ils bouleversent les vieux clivages, remettent en cause les catégories installées. Disciples de saint Augustin et de Henri de Lubac, marqués par l'enseignement d'Alasdair MacIntyre et de Stanley Hauerwas, ils plaident pour le retour à une théologie libérée de tout complexe d'infériorité.


Revue de presse

Caritas in veritate

Denis Sureau a publié un commentaire de la grande encyclique sociale de Benoît XVI
Caritas in veritate




Préface de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne.
192 pages - 6,50 €

 

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 15:46

Avant, en marge et après les manifestations contre le pseudo-mariage homo, l'appareil répressif de l’État français s'est déchaîné avec une violence inhabituelle.

 Les médias internationaux s'émeuvent de plus en plus du comportement des forces de l'ordre vis-à-vis des opposants à la loi Hollande-Taubira. Le gouvernement français a été sommé de s'expliquer devant le Conseil de l'Europe. Le Défenseur des droits a été saisi à son tour. Le Point pose la question : Manif pour tous ou garde à vue pour tous ? et répond par une série de témoignages accablants. Il est vrai que la possibilité technique de filmer les agissements des policiers et de diffuser les images sur les réseaux sociaux permet de les constater de visu.

Il est ainsi patent que des policiers en civil ont infiltré les manifestants au soir du 26 mai afin de provoquer des incidents. Certes, le procédé visant à organiser les « dérapages » n'est pas nouveau sous la VeRépublique, mais il avait été jusqu'alors surtout utilisé pour disqualifier, dans les années 70, les manifestations gauchistes.

Un autre phénomène est constatable : les rafles massives de centaines d'hommes et de femmes de tous âges : jeunes, mères de famille, femmes enceintes, personnes âgées (l'une d'elles avait 79 ans!) ou handicapées... Ces interpellations sont suivies de gardes à vue arbitraires, avec de multiples brutalités, grossièretés, vexations (y compris sexuelles) et humiliations. Certains policiers avouent être écœurés par les ordres reçus, ignorant les sanctions qu'ils encourent en y obéissant (art. 122-4 et 432-4 du Code pénal). Les droits de la défense ainsi que le code de procédure pénale sont bafoués. Le seul fait de porter dans la rue un vêtement orné de l'effigie de La Manif pour tous peut entraîner une interpellation. Le « délit de sale gueule » s'applique désormais aux Français ordinaires.

 Des ripostes judiciaires se préparent. Face à l'ampleur de la répression policière, La Manif pour tous a lancé un site internet (www.libertepourtous.fr) pour recenser l'ensemble des arrestations arbitraires, permettre aux victimes de témoigner, et dénoncer les exactions des forces de l’ordre et de l’État. Les témoignages sont nombreux et nourriront les procès à venir (voir par exemple le site Génération garde à vue : generationgav.wordpress.com).

La « dictature du relativisme » dénoncée par Benoît XVI n'est pas une vue de l'esprit, et son aggravation laisse à penser que les chrétiens doivent se préparer à des persécutions beaucoup plus graves que les agissements policiers actuels.

 

Partager cet article

commentaires

Chenevières 06/06/2013


La persécution progresse puisque le coup de rabot sur le quotient familial vise clairement à stigmatiser les familles nombreuses de souche française dont les parents ont un honnête travail. Foi
et Espérance ne peuvent que nous servir de jalons pour effectivement tenir dans la tempête qui s'annonce...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog