Optimiser les homélies

Publié le

Jadis, les séminaristes suivaient des cours d’homilétique. S’ils ont disparu, l’art de la prédication est pourtant nécessaire. D’où la création de SOH, Service d’optimisation des homélies (www.sohcatho.org), animé par 80 laïcs soucieux d’aider (gratuitement) les prêtres à améliorer leur communication orale. Depuis sa création en France en 2007 et en Belgique en 2012, ce service a aidé 370 prêtres, 191 diacres permanents, 109 séminaristes de dernière année et 265 laïcs chargés d’accompagner des funérailles. Deux sortes de formations sont proposées : des ateliers de quatre demi-journées pour trois prédicateurs, et des accompagnements individuels. Au menu : un peu de formation théorique et surtout des exercices vidéo à l’appui. SOH est implanté à Albi, Beauvais, Bruxelles, Créteil, Lyon, Paris, Pontoise et Versailles. D’autres antennes sont en cours de création. SOH est recommandé par la Conférence des évêques de France qui a nommé Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre, comme conseiller ecclésiastique.

Commenter cet article

Christian Apollonia 02/12/2016 20:48

eux, je vais dire une bêtise, mais...
ne serait il pas + simple de remettre au programme des cours l'homilétique ?
c'est interdit par Vatican2ou quoi ?
pour la confession, indispensable de la panoplie du curé, c'est un peu pareil...