Ordinations : au plus bas

Publié le

Cette année, c'est au total 83 prêtres diocésains qui vont être ordonnés dans 43 diocèses de France métropolitaine (et 90 diacres dans 45 diocèses). C'est le plus bas niveau historique. On est loin des 825 ordinations de 1956, tombées à 99 en 1977, un chiffre resté relativement stable ensuite - 98 (2005), 94 (2006), 101 (2007), 98 (2008) - avant de fléchir à nouveau avec 89 nouveaux prêtres en 2009. Cette tendance ne se redressera pas dans les prochaines années dans la mesure où le nombre de séminaristes accuse également une baisse : ils étaient 4536 en 1966 et 784 en 2005, ils sont 756 aujourd'hui et même moins - environ 680 - si l'on retire les religieux qui suivent une formation dans les séminaires diocésains. Même le diocèse de Paris, qui avait connu une embellie à l'époque du cardinal Lustiger, est en fort repli, avec une cinquantaine de séminaristes au lieu d'une centaine. Le nombre de prêtres diocésains est d'environ 15 000 mais seulement 9000 d'entre eux sont en activité. Dans dix ans, dans un certain nombre de diocèses à dominante rurale, ils ne seront plus qu'une dizaine en exercice.

Commenter cet article