Contre l'interdiction du port de burqa

Publié le

D'un débat sur le voile islamique publié sur le site internet de l'Ibp-Roma entre trois chrétiens, il ressort que l'interdiction ddu port de la burqa serait absurde.

 

Défenseur de l'interdiction du voile intégral, Pierre de Lapérusse avance trois raisons :

  1. le trouble au bon ordre et à la sécurité publique (on ne se promène pas masqué dans la rue );
  2. l'absence de justification religieuse (le Coran, sourate 33, verset 59 ne l'impose pas) ou culturelle (ce n'est qu'une invention récente des salafistes);
  3. c'est une privation de la dignité de la femme sous la contrainte.

 

Contre 1) René de Laportalière répond que l'usage de la contrainte par l'Etat n'est légitime pour assurer la sécurité des biens des personnes. Or le port de la burqa ne porte pas atteinte en soi à la propriété ou à la liberté d'autrui. En cas de risque pour la sécurité, la personne sera dévoilée et fouillée comme cela se pratique déjà dans les aéroports : une nouvelle loi n'est donc pas nécessaire. François Vergaville regrette "la tendance des dernières années à légiférer à tout bout de champ". Et d'ajouter : "la bonne loi est celle qu’on est en mesure de faire appliquer. Et je m’interroge sur les moyens de contrôle que requerrait celle-ci. Voilà une loi qui ne s’impose pas, qui a été conçue dans la gesticulation et qui naîtrait dans le tumulte, une loi qui sent la cuisine électorale à plein nez, et qu’en outre on ne saurait faire appliquer raisonnablement."

 Contre 2) Quant à l'argument religieux ou culturel, ce n'est pas à l'Etat de définir le "religieusement correct", ou ce qui est religieux et ce qui ne l'est pas. "Si l’on acceptait ce type de raisonnement, remarque René de Laportalière, on légitimerait l’interdiction par la loi du port de la soutane dans la rue par les prêtres sous prétexte que l’Evangile ne dit rien là-dessus et que cette tenue répandue au XIX° siècle a été abandonnée."

Contre 3) Trop flou, l'argument de la privation de la dignité de la femme sous la contrainte est oiseux ou inopérant, ajoute François Vergaville : "rien ne justifie qu’une femme libre portant par choix un signe de sa communauté soit moins digne qu’une féministe en pantalon ou qu’une poupée en mini-jupe." Ajoutons que de récentes enquêtes sur les musulmanes françaises qui portent la burqa révèlent qu'il s'agit souvent de jeunes qui décident de la porter par esprit de rébellion (y compris contre l'avis de leur famille !), souvent pour un temps et dans certaines circonstances.

 

Que faire ? René de Laportalière suggère : "Je me contenterais de ne pas mettre mes enfants dans des écoles où la burqa serait acceptée, je boycotterais les magasins, salles de spectacle, lieux de loisir où je pourrais rencontrer des femmes ainsi vêtues." Ajoutons pour conclure que le port de la burqa aurait, par réaction, un effet répulsif auprès des Français tentés par l'Islam.


Commenter cet article

do 21/05/2010 22:11



mais (j'ai oublié de le préciser) je suis d'accord par ailleurs avec tout ce qui est dit dans cet article.


D'ailleurs, ma grand-mère portait un "fichu", comme toutes les femmes à son époque, de 20 ans à 40 ans pour ne pas donner l'impression d'aguicher, et de 40 ans à 85 ans pour cacher leurs cheveux
blancs, et je trouve que c'est une liberté assez fondamentale que de laisser les femmes et les hommes libres de vivre leur pudeur comme ils ou elles le sentent!


Et effectivement, si l'état se met à légiférer sur les tenues politiquement correctes, on est pas arrivés: si la jupe longue est jugée trop archaïque et qu'il faut revenir à la jupe mi-mollets,
je rentre dans la résistance!



do 21/05/2010 22:03



effet répulsif auprès des françaises, peut-être, mais des français, c'est bien peu connaître les hommes! beaucoup de très jeunes hommes, (les lycées professionnels, certes, pas dans des milieux
bac+5 où un certain prêt à penser est un passage obligé) affirment préférer se marier avec une fille musulmane, parce que les autres sont des traînées (ils disent un autre mot...): bon sens?
machisme? archaïsme? "in"-dignité de le femme? désir d'un mariage durable? attirance pour les valeurs familiales auxquelles beaucoup n'ont pas eu droit? sens intuitif de la valeur de la
virginité? peur d'un engagement affectif sans garantie? je ne sais pas, mais le modèle islamiste avance plus vite que les femmes et les intellectuels ne le souhaitent dans les pays musulmans, dès
lors qu'il y a une crise ou une guerre qui affaiblit les institutions légitimes.


Pourquoi en serait-il autrement en France?


bon, en même temps, une telle loi suffirait-elle? peut-être pas. et personnellement, je serais plutôt partisane d'une protection systématique de toutes les femmes susceptibles d'être
sous contrainte, des réseaux de confiance qui leur permettent d'échapper avec leurs enfants aux hommes qui pourraient les frapper, et d'ailleurs, il y a eu des avancées concrètes en
France pour simplifier leur protection. au moins, ça n'aurait rien à voir avec quelque religion que ce soit et ça laisserait libres les femmes qui veulent réellement vivre un absolu dans leur
religion ou leur couple, que ce soit expérimental ou pas. Mais il faudrait que ce soit assez solide pour que ces femmes fragilisées puissent s'en servir sans risquer leur vie.



Jean-Vincent 19/05/2010 22:07



Vous semblez tous oublier une chose essentielle dans cette affaire de "Burka ou Nikab" etc... Il s'agit bien ici de la continuité des lois FRANCS-MAÇONNIQUES
SECULIERES , visant à attaquer le fait Religieux au sein de notre société. Commencé par un Languedocien, celui là même qui fit passer le Sacre de nos ROIS
au second plan, et dont nous subissons encore et toujours les attaques permanentes. Même si sur ce sujet précis, ne nous en cachons pas, cette décision peut au 1° abord nous convenir.
. Mais demain les Soutanes et autres tenues des Religieuses ne risque t-elle pas d'être interdite ? Pour cause de signe
ostentatoire Religieux ? A l'heure ou notre Ministre des finances fais voter des lois permettant l'entrée des capitaux Arabes, régis par les loi financière Musulmane, j'y vois ici qq chose de pas
très très net. Chrétiens VEILLONS !!!!



Anticolonialiste 19/05/2010 19:02



Je ferais remarquer au maître du blogue que les prêtres et les religieuses appartiennent à la culture française dont le peuple est catholique, ne lui en déplaise !


L'islam est arabe et ne saurait s'imposer en France par le prosélytisme du voile, prosélytisme que la loi de la république française interdit.


Le voile intégral doit être interdit, nous avons les moyens de faire respecter cette loi : la police, dès qu'elle rencontre une femme voilée, la verbalisera.


Si les femmes voilées ne sont pas contentes, elles n'ont qu'à se rendre en Arabie saoudite ou en Irak où elles pourront vivre leur foi pleinement. La porte est grande ouverte.


La colonisation de la France par l'islam, y'en a marre... tout comme les politiques collabos, d'ailleurs !



RENE 18/05/2010 06:13



Les Soeurs ont comme les Prêtres modernisés leur tenue, avant Vatican II la femme ne devaient elle pas rentrer à l'église les cheveux recouverts d'un foulard et les hommes d'un côté et les femmes
de l'autre?


Voile, oui burqa Non!!!!


Un seul Dieu et chacun chez soi,