Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les évêques et l'immigration

Publié le

 

Voici le texte des évêques de la Commission pour la Mission universelle de l'Église remis le 20 septembre à Éric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire :

En ce mois de septembre, sera présenté à l’Assemblée Nationale le projet de loi sur l’immigration proposé par Monsieur Éric Besson, Ministre. L'État a le devoir d’établir des règles. Dans le domaine de l’immigration, le gouvernement est amené à procéder à la régulation des flux migratoires, prenant en compte le bien commun. Les responsables politiques ont donc à prendre des décisions difficiles, nous le savons bien. Mais, comme évêques catholiques, nous souhaitons dire ce qui, dans le projet tel qu’il est, questionne notre conscience :

  • La famille est la cellule de base de la société. Pour les migrants, elle joue un rôle essentiel dans leur insertion. Il nous faut combattre toute mesure contribuant à l’affaiblir.

  • Le droit d’asile a toujours été défendu par l'Église. Les mesures qui tendent à diminuer le soutien ou les garanties d’une procédure équitable sont inacceptables.

  • L’intervention du juge des libertés est indispensable pour entendre la parole des personnes privées de liberté. Retarder cette intervention ou la limiter dans les lieux de plus grande fragilité contrevient à ce droit, y compris dans le cadre de la rétention administrative.

  • L’aide humanitaire aux migrants en difficulté ne doit jamais être confondue avec l’activité délictuelle des « passeurs ».

Il serait regrettable que notre pays contribue à ce qu’on appelle la « fuite des cerveaux », dont les pays en voie de développement ont le plus grand besoin. Avec de nombreux chrétiens qui vivent dans les quartiers les plus pauvres, notamment les communautés religieuses, nous savons ce qu’apportent à notre pays de très nombreux migrants, par leur travail, leur énergie et leur honneur. Nous n’oublions pas les épreuves qu’ils ont dû traverser lors de leur migration. Nous exprimons également notre reconnaissance et notre soutien à tous ceux qui, personnellement ou en association, se mettent à leur service, dans le désintéressement le plus grand. 

 

Les évêques de la Commission pour la Mission universelle de l'Église

Mgr François Garnier (Cambrai) - Mgr Raymond Centène (Vannes, Pastorale des Gens du voyage) - Mgr Renaud de Dinechin (Pastorale des Migrants) - Mgr Thierry Jordan (Reims) - Mgr Dominique Rey (Fréjus-Toulon) - Mgr Claude Schockert (Belfort-Montbéliard, Pastorale des Migrants) - Mgr Marc Stenger (Troyes).

Partager cet article

Repost0

Un week-end pour les mal-logés

Publié le

Le week-end du 9 et 10 octobre, l’association Habitat et Humanisme se mobilise avec sa campagne nationale de sensibilisation et de collecte autour du mal–logement, et présente les réponses qu'elle apporte depuis 25 ans dans ce domaine. Dans différentes villes de France, les équipes d'Habitat et Humanisme seront réunies autour d'animations festives et symboliques pour « rappeler le droit de tous à vivre dans un logement décent ». Jeux, rencontres, musique ou dégustation seront l’occasion d’aller à la rencontre du public pour évoquer le drame du mal-logement mais surtout, pour rendre compte de l’action d’Habitat et Humanisme en faveur du logement et de l’insertion des personnes en difficulté.

Partager cet article

Repost0

Développement de la microfinance

Publié le

Le deuxième rapport annuel de l'Observatoire de la microfinance (Banque de France) présidé par Michel Camdessus qui vient d'être publié souligne trois grandes tendances : un intérêt croissant en France pour cette pratique, une amorce de prise de conscience au sein de la profession bancaire - même si « les engagements des banques en la matière doivent cependant déboucher sur des résultats tangibles et ne pas rester lettre morte » -, et une plus grande promotion du microcrédit par les pouvoirs publics. En 2009, 20 384 microcrédits professionnels ont été octroyés à de très petites entreprises (actives surtout dans les services) pour un montant moyen de 3500 euros. Et 5520 microcrédits personnels garantis ont été distribués par les établissements bancaires et financiers partenaires, soit un progression de 55 % par rapport à 2008, pour un montant moyen par prêt de 2263 euros. La collecte d'épargne au service de la microfinance a également fortement augmenté.

Partager cet article

Repost0

Small is toujours beautiful

Publié le

Ce fut un grand succès des années hippies : Small is beautiful. C'est devenu un slogan répété. Son auteur est pourtant méconnu : d'origine allemande Ernst Friedrich Schumacher, venait d'entrer dans l'Église catholique, ébloui en particulier par sa doctrine sociale.

Dans un essai qui vient de paraître aux Editions de L'Homme Nouveau et intitulé Small is toujours beautiful, son disciple Joseph Pearce, universitaire anglais de 49 ans enseignant aux États-Unis, montre l'actualité des idées de Schumacher plus de trente ans après: les limites de la « science économique » dominante, la nocivité de la macrophilie (culte du gigantisme des entreprises et autres organisations), la critique du saccage de la biosphère par l'agro-industrie, la fécondité des technologies intermédiaires pour les pays du tiers-monde, l'appel aux micro-modèles de développement, une conception du travail enchâssée dans les sagesses traditionnelles... Autant de points de convergence avec l'enseignement social chrétien, face à la domination du scientisme, de l'hédonisme et de l'économisme. Cet essai stimulant et riche d'exemples concrets montre qu'une autre économie est non seulement souhaitable mais possible.

Small-is-toujours-beautiful.jpg

Joseph Pearce

Small is toujoursbeautiful

Une économie à l'échelle de la famille

Éditions de L'Homme nouveau,

372 p., 29 €

Partager cet article

Repost0

Travail dominical : triste bilan

Publié le

 

Après une année d’application de la loi sur le travail du dimanche, la Cftc a tiré un premier bilan de sa mise en œuvre et des conséquences pour notre société . La centrale d'origine chrétienne constate d'abord que l'absence de généralisation massive des ouvertures dominicales montre l’attachement des Français au dimanche. Elle regrette ensuite l'instauration d'une discrimination entre salariés, puisqu'à compétence, diplôme, ancienneté équivalents, deux salariés de la même entreprise pourront être payés du simple au double et travailler sur la base du volontariat ou non. La discrimination frappe aussi les enseignes respectueuses des lois de la République par rapport à celles qui ouvraient illégalement le dimanche et ont obtenu une dérogation au repos dominical. La Cftc dénonce aussi les promesses non tenues, notamment le paiement double et le volontariat - à l’exception marginale des PUCE. Enfin, aucune étude n'a été réalisée concernant les effets sur l’emploi, la vie de famille (notamment le problème des gardes d'enfants) et le commerce de proximité.

Partager cet article

Repost0

Insécurité sociale

Publié le

 

Après l’annonce du remboursement à 65% de la pilule du lendemain EllaOne des laboratoires HRA-Pharma, les mouvements pro-vie dénoncent cette nouvelle avancée de la culture de mort. L’Alliance pour les Droits de la Vie rappelle que les effets de la molécule utilisée ne sont pas clairement connus : l’acétate d’ulipristal ne fait-elle que retarder l’ovulation, ou bien a-t-elle un effet antinidatoire, c’est-à-dire provoque-t-elle la destruction de l’embryon déjà conçu ? Saisie par l'ADV, l'Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé a répondu que « l’effet de cette molécule sur l’endomètre n’est pas élucidé. » L’ADV s’indigne doublement : « Les femmes qui prennent EllaOne ne savent pas si elles vivent ou non un avortement précoce. Et malgré cette incertitude, et les doutes qu’elle peut faire naitre chez les femmes, la Sécurité sociale décide de rembourser cette pilule. » De son côté, Laissez-les-vivre dénonce ce nouvel afflux d'argent pour « l'industrie de la mort » alors que la branche maladie de Sécu, qui pourrait connaître un déficit de 15 milliards d'euros cette année, restreint ses prestations : « Augmentation du forfait hospitalier de 16 à 18 euros, déremboursement total ou partiel de certains médicaments, taxation de 3,5% des mutuelles frais de santé, baisses de prix des médicaments remboursés, mode de calcul moins favorable pour les assurés des indemnités journalières d'arrêts de travail, baisse des tarifs chirurgicaux de la cataracte ne représentent que 600 millions d'économies, soit 2% du déficit maladie. Mais pour la pilule dite du surlendemain EllaOne : aucun problème ! » L'association ajoute : « Notons que des millions de français, et notamment d'enfants ne disposent pas de ressources suffisantes pour changer leurs verres correcteurs, ni se faire soigner les dents, tellement les remboursements « sécu » sont ridicules et que même les meilleures « mutuelles » sont loin de couvrir les frais réels d'optique et de chirurgie dentaire. »

Partager cet article

Repost0

Parcours Alpha : la semaine des dîners

Publié le

 

Au cours de la semaine du 20 septembre, 600 dîners sont organisés dans les paroisses de France pour lancer des nouvelles séries de dix soirées des Parcours Alpha. Chaque année, en France, les Parcours Alpha touchent 20 000 invités et mobilisent 7000 animateurs bénévoles. Dans le monde, on estime à plusde 14 millions le nombre de participants depuis 1992. Les Parcours Alpha sont des lieux d'échange sur les questions essentielles de la vie dans un cadre convivial. Ouverts à tous, ils permettent de découvrir ou redécouvrir la foi chrétienne. Outre le Parcours Alpha Original (« 10 repas pour parler de Dieu »), ils se déclinent sous plusieurs formules : Jeunes (14-18 ans), Campus (étudiants), Duo (fiancés), Couples, Pro (sur des lieux professionnels à l'heure du déjeuner).

Renseignements : 01 82 28 75 80 ou www.parcoursalpha.fr

Partager cet article

Repost0

Retraite des anciens prêtres : mise au point

Publié le

 

La Conférence des évêques de France (Cef) et la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref) ont publié une mise au point pour réfuter les récriminations de certains anciens prêtres ou anciens religieux. Elles rappellent que la retraite légale des prêtres ou religieux âgés, qu'ils soient ou non restés dans l'Église, est faible car ils ont choisi un mode de vie modeste et parce qu'ils ne sont entrés dans la Sécurité Sociale qu'en 1979. Ceux qui ont quitté l'Église bénéficient de minima sociaux spécifiques (880 € par mois) payés par le Fonds social de la Caisse de Sécurité sociale des Cultes, soit un niveau sensiblement supérieur au minimum vieillesse, quel que soit le temps qu'ils ont passé dans l'Église. Enfin, la Cef et la Corref précisent qu'elles dépensent plus de 2 millions d'euros par an au seul nom de la solidarité envers les anciens prêtres, religieux et ce, sans obligation légale.

Partager cet article

Repost0

L'Eglise s'intéresse au service civique

Publié le

 

L'Église travaille sur l'application de la loi du 25 février 2010 proposant un service civique volontaire aux jeunes entre 16 et 25 ans pour accomplir une mission d'intérêt général en France ou à l'étranger. 10 000 jeunes pourraient y participer cette année et 75 000 d'ici 2014. Plusieurs types de structures accueilleront les volontaires : organismes publics (collectivités locales, un établissement public ou une administration de l'État), fondations et organisations non gouvernementales à but non lucratif, associations. Des associations catholiques pratiquent déjà le volontariat civil : L'Arche, la Délégation catholique pour la coopération, le Mouvement rural de la jeunesse chrétienne (Mrjc). D'autres peuvent être intéressées par le nouveau dispositif. Une journée d'étude a déjà été organisée à l'initiative, au sein de Conférence des évêques de France, du Service national pour l'évangélisation des jeunes, scolaires et étudiants.

 

Partager cet article

Repost0