Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'anticatholicisme de Marine Le Pen

Publié le

Le discours prononcé par Marine Le Pen lors du défilé du 1er mai développe une thématique en rupture brutale avec le christianisme. Une première analyse de ce tournant a été faite sur le blog Le Salon Beige que l'on trouvera ici.

Partager cet article

Repost0

Actualité de l'objection de conscience

Publié le

Dimanche 1er mai à 12h (rediffusion à 16h et minuit)

Denis Sureau recevra dans on émission mensuelle

sur Lumière de l'Espérance, la radio du dimanche de Radio Courtoisie*,

François de Lacoste Lareymondie, auteur de

Je refuse ! L'objection de conscience, ultime résistance au mal

 

  je-refuse086.jpg

(Editions de L'Emmanuel, 222 pages, 19 €).

 

Un pharmacien contraint de vendre des pilules abortives. Un cadre à qui l'on demande de fournir une attestation « bidonnée ». Un élu municipal face à la célébration d'un « mariage » de deux hommes. Dans de telles situations, que faire ? Le problème de l'objection de conscience est posé. La solution n'est pas toujours simple. Elle est parfois coûteuse voire héroïque. Enarque, officier de marine, élu local, secrétaire général du CIC, puis membre du directoire du Fonds de garantie des dépôts, vice-président de la Fondation de Service politique, François de Lacoste Lareymondie n'est pas un idéologue en chambre. Son essai fort intéressant a une visée pratique : fournir des éléments de discernement dans la résistance au mal. Illustré par les figures de saint Thomas More, Franz Jägerstätter et Baudouin Ier et s'appuyant sur les concepts de la théologie morale (liberté, conscience, tolérance, loi naturelle...), son propos concerne surtout le comportement personnel.

 

Pendant l'émission, interviendra également Bruno Pichon, pharmacien,

qui a participé au livre collectif dirigé par Mgr Marc Aillet :

Pharmaciens hors-la-loi,

à paraître mi-mai aux Editions de L'Homme Nouveau :

 


*Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz)

Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.


Radio Courtoisie par satellite :

Sur le bouquet satellite Canalsat (canal 179 pour la mosaïque des radios et canal 496 pour l'accès direct à Radio Courtoisie).


Partager cet article

Repost0

Les errances de Christine Boutin

Publié le

Présidé par Christine Boutin, le Parti chrétien-démocrate (PCD) a du plomb dans l'aile. Après avoir été évincée du Gouvernement, l'ancienne ministre du Logement a renouvelé sans ménagement une partie de l'équipe dirigeante. Sabine Faivre, secrétaire nationale vie, famille, santé du PCD, vient de démissionner en publiant une lettre ouverte où elle dénonce la déstabilisation du parti et son virage, y compris sur les questions bioéthiques : « Outre de graves problèmes de gouvernance, le PCD semble être aujourd'hui devenu un parti de « centre mou » qui a choisi de sacrifier au politiquement correct ». Les déclarations inattendues de Christine Boutin se multiplient, tel son appel à ouvrir les salles paroissiales aux musulmans. Lors du dernier conseil national, le PCD a voté à 73% pour la présence d’un candidat issu de ses rangs aux élections présidentielles de 2012 - très probablement Christine Boutin, malgré son échec au premier tour des présidentielles de 2002 (1,19 %). Dans L’Express (29/03), elle déclare : « Je suis plutôt du centre droit, mais qu'est-ce qui me distingue du centre gauche? Je ne le sais pas moi-même. »

Partager cet article

Repost0

250 élus chrétiens à Lourdes

Publié le

Près de 250 élus chrétiens - soit cent de plus que l'an dernier – ont vécu trois jours d’échange, de réflexion et de ressourcement à Lourdes lors du troisième pèlerinage organisé par l’association Chrétiens Élus Publics présidée par Charles Revet, sénateur de Seine-Maritime.

Parmi eux, Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, Pascal Clément, Christine Boutin, anciens ministres, Élisabeth Morin-Chartier, député Ump européen, Ginette Curbet, maire de Gardères, François-Xavier Bellamy, maire adjoint de Versailles , Odile de Corral, maire d'Urrugne, ou encore Chantal Berthelot, député PRG de Guyane...

Partager cet article

Repost0

Fin du festival de Pâques

Publié le

Prévue du 23 au 25 avril 2011, la neuvième édition du Festival de Pâques a dû être annulée faute de ressources suffisantes. Chaque année, jusqu'à 70 concerts et spectacles étaient donnés pendant les trois jours du festival, par des artistes catholiques (aux deux-tiers) ou non : des chanteurs aussi différents que Laurent Voulzy ou MC Solaar y ont participé aux côtés de groupes ostensiblement chrétiens comme Glorious, devant près de 30 000 personnes ces dernières années. Une partie seulement des concerts était payante, car le Festival de Pâques se voulait un lieu d'évangélisation. Les huit manifestations précédentes ayant provoqué une perte cumulée de 90 000 euros, l'édition 2011 devait être moins coûteuse (200 000 euros au lieu de 300 000), sans tête d'affiche. La banque n'a pas voulu accorder le prêt de 90 000 euros qui aurait pu assurer la continuité.

Partager cet article

Repost0

Chrétiens, indignez-vous !

Publié le

Tandis que les promoteurs de la culture de mort préfèrent user du dénigrement et de la manipulation plutôt que de l'argumentation rationnelle, les chrétiens revendiquent le droit à l'indignation.

 

Dans un communiqué intitulé Débattre oui, dénigrer non !!!, le porte-parole de la Conférence des évêques de France a dénoncé la violente tribune de Marc Peschanski et Cécile Martinat publiée dans le journal Le Monde (6 avril), dans laquelle ces chercheurs, spécialistes des cellules souches, mettent « injustement en cause la démarche rationnelle et éthique des catholiques ». Mgr Bernard Podvin déclare : « Débattre est une chose, dénigrer en est une autre. L’Eglise catholique n’a pas ménagé sa participation au dialogue depuis deux ans concernant ces enjeux, avec une qualité reconnue par de nombreux politiques et scientifiques, bien au-delà de la sphère des croyants. Il est inadmissible sous couvert de thèses à défendre d’en caricaturer d’autres en les reléguant dans la catégorie obscurantisme ». Une réponse intitulée L’Eglise a sa place dans les débats sur l’éthique médicale, rédigée par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris et directeur du Collège des Bernardins et le P. Brice de Malherbe, co-directeur du département d’éthique médicale du Collège des Bernardins a été publiée sur le site internet Le Monde.fr

 

Le 31 mars dernier, à quelques jours de l'ouverture des débats sur les lois bioéthiques au Sénat, Marc Peschanski avait présenté le résultat de ses recherches sur la maladie de Steinert, une dystrophie musculaire. Il avait annoncé « une nouvelle première scientifique grâce aux cellules souches embryonnaires humaines ». Plusieurs associations avaient dénoncé ce procédé manipulateur visant à obtenir la levée du principe d'interdiction de recherche sur l'embryon. En fait, aucun programme de recherches sur l’embryon n’a donné de résultat thérapeutique à ce jour... Interrogé (La Croix, 1er avril) sur l'opportunité des appels à intervenir auprès des élus pour qu'ils défendent la vie, la famille et la liberté éducative, Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes et animateur du groupe de travail épiscopal sur la bioéthique, a répondu : « Pourquoi un catholique serait-il disqualifié parce qu’il croit en Dieu ? Il est un citoyen qui a sa lumière personnelle. Il a le droit de réfléchir et d’exprimer ce que sa raison lui fait découvrir. Il a aussi le droit d’être entendu. Je suis frappé de voir tous ces catholiques engagés aussi bien dans le monde des soignants que des bénévoles auprès des plus fragiles. Ils ont de l’expérience, de l’expertise, ils sont donc autorisés à parler. Ce n’est pas du lobbying, c’est une parole forte qui peut aussi être une colère. Pourquoi les catholiques n’obéiraient-ils pas à cette interpellation : « Indignez-vous !» ?

Partager cet article

Repost0

Succès de L'Evangile au quotidien

Publié le

L'Évangile au Quotidien fête ses 10 ans d'existence. Tous les matins, ce service animé par 70 religieux et laïcs catholiques diffuse le texte de l'évangile du jour partout à travers le monde (en dix langues), accompagné d'un commentaire. L'abonnement par courriel quotidien est souscrit gratuitement par 500 000 personnes. Le site internet enregistre 12 000 visites chaque jour, depuis près de 200 pays dans le monde, auxquelles s'ajoutent 2000 visites pour son site dédié aux mobiles. Une application spécifique iPhone a été téléchargée 40 000 fois en moins de 10 mois et une autre pour les Androïd près de 20 000 fois.

Partager cet article

Repost0

Sarko et les cathos

Publié le

Le 3 mars au Puy-en-Velay, Nicolas Sarkozy a célébré la chrétienté qui « nous a laissé un magnifique héritage de civilisation ». Dans la ligne de son livre La République, les religions, l'espérance (Cerf, 2004) et pour la troisième fois depuis le début de sa présidence, il a ainsi tenu un discours de tonalité très différente de celle de son prédécesseur qui avait bloqué toute référence aux racines chrétiennes dans le projet de traité constitutionnel européen. Les interprétations fusent.

Pascal Riché (site Rue89), comme la plupart des journalistes, y voit une opération « pour séduire les électeurs cathos-tradi déçus par la Marine Le Pen, occupée qu'elle est à vanter la loi de 1905 (et même le droit à l'avortement). L'offensive pour siphonner l'électorat du FN se poursuit donc. »

Plus bienveillant, Liberté politique s'interroge sur cette vision du fait religieux : « Vise-t-elle l'instrumentalisation de l’Église et du vote catholique ou traduit-elle un infléchissement, pour ne pas dire une rupture avec le laïcisme négatif de l'ère Chirac-Jospin ? Si les mots ne sont pas la chose, et le procès en hypocrisie fondé, faut-il un chef de l’État sincèrement fermé ou hypocritement ouvert ? »

Le journaliste catholique Hugues de Blignières (Discours du Puy-en-Velay : moi, j’y crois ! écrit-il sur son site Sedcontra.fr), anticipant les élections de 2012, vote déjà Sarkozy, dénonçant un soutien à Marine Le Pen qui, si elle est présente au second tour, assurera facilement la victoire du candidat de gauche.

Cette dernière position est contestée par Michel Janva (blog Le Salon beige) : « Il ne suffit pas qu'un candidat soit moins nocif qu'un autre pour qu'il soit licite de voter pour lui, en regard des points non négociables - points qu'Hugues Kéraly ignore superbement - et il n'y a pas de raison pour que nous nous contentions d'un candidat simplement "moins mauvais" que celui de la gauche. Nous avons l'ambition de viser de vrais progrès. Et c'est dans ce but, à 1 an du scrutin, qu'il faut agir. Un ralliement dès maintenant est profondément décevant. Et contre-productif. »

 

Partager cet article

Repost0

Une théologie politique pour l'Afrique

Publié le

L'essai de Denis Sureau Pour une nouvelle théologie politique est à l'origine d'une réflexion de théologie politique appliquée à l'Afrique :Néo-colonialismes politique et religieux : les Africains face àafrica059.jpg leur nouvelle indépendance (L'Harmattan, 178 p., 17 €).

 

Son auteur est un théologien congolais de 45 ans,le P. Pierre Pierre Damien Ndombe Makanga Maya Nguba, actuellement doctorant en Allemagne. Il part du constat que la bonne santé spirituelle des Africains s'accompagne d'une mauvaise santé temporelle. Or la raison séculière, produisant un dualisme temporel/spirituel, est le frein principal du développement intégral du continent africain. L’Église est appelée à être un modèle de réconciliation du temporel et du spirituel.

Partager cet article

Repost0