Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mariage homo : les Scouts de France ni pour ni contre

Publié le

 

Les Scouts et Guides de France refusent de prendre parti dans le débat sur l'ouverture du mariage aux homosexuels. Ils ont « décidé que le mouvement ne prendrait pas position publiquement dans ce débat ». Raison invoquée : « Une prise de position nationale du mouvement ne semble pas de nature à aider chacun à approfondir ses convictions et à éclairer sa conscience sereinement. Au contraire, elle inciterait chacun à camper sur sa position instinctive, à se positionner pour ou contre la position du mouvement (...) Le vrai dialogue c’est de croire que l’autre est porteur d’une vérité qui me manque. (…) Nous soulignons la nécessité de considérer les personnes homosexuelles avec le respect et la bienveillance qui leur est due, tant dans nos paroles que dans nos attitudes, en particulier envers celles et ceux qui ont déjà toute leur place comme éducateur dans le mouvement. »

Partager cet article

Repost0

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°279

Publié le

Principaux sujets traités dans le numéro 279 de Chrétiens dans la Cité:

 

ANALYSE : Discrimination antichrétienne : l'arrêt de la CEDH

  • Un gouvernement irreligieux
  • Israël-Palestine : des chrétiens s'engagent
  • Offensive laïciste en Alsace
  • Mariage homo : 90 rassemblements - Le projet de saisine du CESE - L'abstention des Guides et Scouts de France - Le communiqué des évêques
  • Libérer le mariage catholique
  • Economies familiales
  • Témoignage chrétien bis

LECTURES : Charité, justice et paix


INITIATIVES : La Fédération protestante de France

 

Abonnez-vous pour seulement 30 euros !

Partager cet article

Repost0

Et si on libérait le mariage religieux ?

Publié le

Dimanche 3 février 2013 à 12h (rediffusion à 16h et minuit)

sur Radio courtoisie

ou sur www.radiocourtoisie.fr

Denis Sureau animera le Libre journal de Lumière de l'Espérance,

la radio du dimanche de Radio courtoisie,

sur le thème :

 

Et si on libérait le mariage religieux ?

 

Invités : 

Christophe Eoche-Duval, juriste, auteur d'une étude parue dans le Recueil Dalloz : Faut-il dépénaliser les célébrations religieuses effectuées sans mariage civil ?

et

Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour le droit et la justice

Partager cet article

Repost0

Libérer le mariage religieux

Publié le

Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur "l'ouverture du mariage aux couples du même sexe", Thierry Benoît, député centriste d’Ille-et-Vilaine, a déposé un amendement (n°4176) pour abroger l'article 433-21 du code pénal qui sanctionne les ministres du culte qui procèdent à un mariage religieux avant  un mariage civil.

Il estime que "cette sanction est contraire à l’article 9 de la Convention européenne des Droits de l’Homme qui garantit la liberté de pensée, de conscience et de religion. En effet, elle oblige les citoyens qui ne souhaitent se marier que religieusement à partir à l’étranger pour respecter leur croyance."

Partager cet article

Repost0

Les conservateurs d'un avenir en marche

Publié le

Analyse du Père Bernard Devert, fondateur d'Habitat et Humanisme :

 

Les manifestants du 13 janvier ou des conservateurs d’un avenir en marche

 

L’enfant n’est pas un droit, il est un don ; il a fallu des siècles pour que les hommes comprennent qu’ils n’avaient pas tous les droits sur leurs enfants. Abraham lui-même a dû arrêter son bras meurtrier, apprenant qu’Isaac avait un autre Père.

L’enfant-roi, l’enfant pour moi, ne serait-il pas le signe d’une civilisation qui s’inscrit dans la puissance jusqu’à considérer que ne pas posséder un enfant est une discrimination et une injustice.

Le raz de marée de ce dimanche vient dire « stop » à une telle approche. Le possible de l’avenir devrait-il surgir seulement de ce que nous décidons. Une société qui n’offre pas l’hospitalité à la différence ne porte-t-elle pas en germe les traces de l’hostilité, laquelle n’est elle pas déjà prégnante lorsque les Pouvoirs Publics n’entendent pas la parole de ceux qui se sont déplacés le 13 janvier.

Cette manifestation n’est pas que « consistante » selon l’expression « à minima » de l’Elysée. Il serait sage qu’elle soit être reconnue pour ce qu’elle est : un appel serein, espérant, déterminé pour une législation ouverte et raisonnable sur un fond de relation respectueuse, aux antipodes de ces affirmations péremptoires du droit à l’enfant et du refus de la différence.

Acceptons qu’il y ait des voies différentes appelant le respect des homosexuels comme des hétérosexuels, des croyants et des non croyants, des blancs et des noirs, dans cette conviction que nous formons une famille humaine mais ne brouillons pas à plaisir le chemin.

Soyons aussi attentifs à ces enfants qui souffrent, se rappelant qu’un sur cinq est victime du mal logement.

Que de drames comme celui de cette maman et son enfant qui ont vécu un temps d’enfer pour avoir connu la rue, la promiscuité avec la misère laissant bien des séquelles. Elles ont pu être accueillies au bout d’un an dans un immeuble situé dans un quartier les éloignant des stigmatisations de la souffrance sociale. Alyssa, 9 ans, a retrouvé un équilibre psychique. Avec une maturité qu’accélèrent les épreuves, elle exprime sa joie d’avoir une chambre pour elle. L’accompagnement réservé à sa maman offre à ce foyer une sécurité transformatrice des relations.

L’enfant n’est pas un droit mais il a droit à toute notre attention, à cette tendresse que seul autorise un chez-soi décent.

Un père, une mère, c’est élémentaire exprimaient fort justement les manifestants, tout comme le logement est un droit élémentaire.

Il est de ces avancées qui ne se trouvent pas seulement dans la revendication du ‘je veux’ ou ‘j’exige’ mais à partir d’une prise de conscience invitant à devenir moins solitaires pour être plus solidaires d’un monde à humaniser, là où les obligations l’emportent sur les droits, là où l’autrement n’est ni jugé ni banalisé.

Bernard Devert

Partager cet article

Repost0

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°278

Publié le

Le n°278 de Chrétiens dans la Cité est sous presse. Au menu :

 

L'agenda politico-social de 2013 : les projets de lois sur le mariage homo, la famille, les droits des femmes et l'euthanasie.


Brèves :

  • L'index mondial des persécutions.
  • Les universités catholiques touchées par les restrictions budgétaires sauvages.
  • L'appel de l'Académie catholique de France pour les Orientaux chrétiens.
  • Peillon contre l'Enseignement catholique.
  • L'évolution défavorable de l'opinion publique face au projet de loi.
  • La crise des jésuites de France.
  • L'accord sur les diplômes canoniques menacé.

 

Recension : "Mariage" et adoption pour tous ?

 

Initiatives : Communion des éducateurs chrétiens.

 

Abonnez-vous pour seulement 30 euros pour un an.

Partager cet article

Repost0

Le n°277 de Chrétiens dans la Cité est paru

Publié le

Au sommaire du n°277 de Chrétiens dans la Cité :

 

  • La foi n'est pas un obscurantisme (La déclaration du Conseil d'Eglises chrétiennes en France)
  • LES HOMMES: Jean-Paul Vesco, François Euvé, Marc-Olivier Padis, Hyacinthe-Marie Houard
  • INFOS : Reprise de la Fondation de service politique par Audace 2012
  • Recherche sur l'embryon : vers la libéralisation
  • "Le réveil de l'Eglise de France"
  • Mariage homo : le combat progresse
  • SOS Homophobie perd son agrément
  • Pilule secrète
  • Résidence Providence : une expérience originale
  • LECTURE : Olivier Pinot de Villechenon, Libéralisme ou économie libre ? (Ed. du Jubilé)
  • INITIATIVES : la Fondation Jérôme Lejeune

 

Abonnez-vous en utilisant ce lien !

 

Partager cet article

Repost0

Le Père Bernard Devert répond à Cécile Duflot

Publié le

Voici la réponse du Père Bernard Devert, président de Habitat et Humanisme, au ministre du Logement :

 

Ces appels qui signent des malentendus.


Que d’appels lancés pour sortir des crises qui affectent depuis longtemps et durement ceux qui sont en recherche d’un toit. Ce drame nous résiste, le verbe l’emportant sur les actes pour ne point suffisamment consentir au fait que le déni de toit est d’abord celui de l’autre.

Ces appels alors ne traduisent qu’une agitation devant un mal endémique, traité dans le cadre d’un palliatif social.

Cécile Duflot, dans sa recherche légitime d’un « choc de solidarité », en appelle à l’Eglise. Peut-elle penser sérieusement que les croyants ne sont pas au rendez-vous d’une telle exigence. Si l’Eglise n’a pas le « monopole du cœur », elle demeure monopolisée par le Royaume qui est celui du cœur.

Que de lieux de cultes, cet hiver, s’ouvriront une nouvelle fois pour ceux qui n’ont pas de toit. Que de Communautés religieuses donnent une place à ceux qui ne l’ont point. Que d’associations confessionnelles ou non sont engagées chaque jour pour contenir un drame à défaut de pouvoir malheureusement l’éradiquer.

Puisse Cécile Duflot, comme Ministre, entendre l’appel demandant que le logement très social soit enfin érigé comme une grande cause nationale.

Pourquoi cet appel n’est-il pas entendu alors qu’il émane de bien des horizons ?

L’heure est celle d’arbitrages au sein du Gouvernement et plus particulièrement du Ministère du logement pour que soit donnée une priorité absolue à la résorption du mal logement.

Est-il utopique de flécher drastiquement le financement vers la construction et la réhabilitation de logements pour ceux qui n’en ont point ?

L’épargne solidaire, mieux encouragée, permettrait d’offrir ces financements qui manquent. Elle représente actuellement 1/1 000 de l’épargne circulante. Donnons-nous comme objectif 1/100.

À l’instar de l’épargne salariale qui a «boosté» le financement des opérations sociales, le support ‘assurance vie’, dont l’encours est de 1 500 milliards €, devrait être appelé à participer à l’économie solidaire. Une fraction de 3% de cet actif, investie dans le logement, changerait singulièrement la donne.

Cet appel à une mobilisation de la solidarité, loin de diviser, susciterait un engagement rassemblant la Nation meurtrie par le fait que des hommes et des femmes mais, ô infamie, des enfants sont aussi condamnés à la rue.

Qui signera cet appel pour une économie plus humanisée ?

 

Bernard Devert

Partager cet article

Repost0

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°276

Publié le

Le n°276 de Chrétiens dans la Cité vient de paraître. Il traite principalement des sujets suivants :

 

  • ANALYSE : Le débat autour du pseudo mariage homo en provoque un autre : celui de la dépénalisation des célébrations religieuses sans mariage civil.
  • Pour le droit d'être chrétien : Eleutheros.
  • Une pépinière lyonnaise pour projets chrétiens.
  • Mariage homo : toute l'actualité des dernières initiatives.
  • LES HOMMES : Jea-Baptiste de Fombelle - Fovolari - Cyril Douillet.
  • Les Semaines sociales 2012.
  • Le colloque des Juristes catholiques.
  • La Fondation Saint-Matthieu pour l'école.
  • Les résultats de Bayard.
  • RECENSION : La Révolution chrétienne, du P. Michel Viot.
  • INITIATIVES : Points-Coeur.

Partager cet article

Repost0