Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chrétiens dans la Cité n°294 est paru

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°294 :

ANALYSE

La rencontre tendue du Pape François et du président François Hollande.

INFORMATIONS

Mgr Joseph de Metz-Noblat.

Un Evangile pour la société.

Bilan de la Marche pour la vie 2014.

Avortement : les derniers députés résistants.

Les évêques refusent l'euthanasie.

Menace sur l'école à la maison.

Un nouveau groupe d'édition catholique.

Naissance de la Fédération des médias catholiques.

Le Chemin Neuf à Lambeth.

Simplifier le divorce ?

LECTURE : La véritable histoire des Cristeros, d'Hugues Kéraly.

INITIATIVES : Les Serviteurs de la miséricorde.

 

Partager cet article

Repost0

Avortement : de rares députés résistants

Publié le

Le projet de loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes, qui banalise notamment l'avortement, a été adopté en première lecture le 28 janvier par 359 députés pour, 24 contre et 174 abstentions. Toute la gauche a voté pour. Voici le détail des votes de l'ump, des centristes et des non inscrits.


UMP

11 Ump ont voté pour : Damien Abad, Nicole Ameline, Guy Geoffroy, Daniel Gibbes, Françoise Guégot, Nathalie Kosciusko-Morizet, Philippe Le Ray, Valérie Pécresse, Bérengère Poletti, Philippe Vitel, Marie-Jo Zimmermann.

21 Ump ont voté contre: Nicolas Dhuicq, Marianne Dubois (mais aurait voulu s'abstenir), Georges Ginesta, Jean-Pierre Giran, Philippe Gosselin, Henri Guaino, Christophe Guilloteau, Marc Laffineur, Jacques Lamblin, Guillaume Larrivé, Geneviève Levy, Alain Marleix, Olivier Marleix, Franck Marlin, François de Mazières, Philippe Meunier, Yannick Moreau, Jean-Frédéric Poisson, Josette Pons, Dominique Tian, Patrice Verchère.

161 Ump se sont abstenus.

 

Union des démocrates et indépendants

14 pour : Jean-Louis Borloo, Philippe Gomès, Francis Hillmeyer, Yves Jégo, Sonia Lagarde, Jean-Christophe Lagarde, Maurice Leroy, Hervé Morin, Bertrand Pancher, Franck Reynier, Rudy Salles, François Sauvadet, Francis Vercamer, Philippe Vigier.

12 abstentions : Thierry Benoit, Charles de Courson, Stéphane Demilly, Yannick Favennec, Philippe Folliot, Edouard Fritch, Jean-Christophe Fromantin, Michel Piron, Arnaud Richard, François Rochebloine, André Santini, François-Xavier Villain.

 

Pour les non-inscrits, deux députés ont voté pour (Sylvie Andrieux et Jean Lassalle), deux ont voté contre (Gilbert Collard, Marion Maréchal-Le Pen) ainsi que Véronique Besse, mais cette dernière a précisé qu'elle voulait s'abstenir. Gilles Bourdouleix s'est abstenu.

 

Partager cet article

Repost0

Quand François rencontre François

Publié le

La rencontre du pape François avec le président François Hollande a été l'occasion d'aborder les questions sensibles, ce qu'espérait éviter le pouvoir. Le pape « utile » est un pape habile.

 

Les bons usages diplomatiques veulent que les nouveaux présidents de la République française se présentent au pontife romain dans les mois qui suivent leur élection. La rencontre du 24 janvier entre le pape et François Hollande fut à cet égard plutôt tardive. Et si, comme l'affirmaient certains journalistes, le « président normal » voulait redorer son blason vis-à-vis des catholiques auprès du « pape utile » (« le pape peut-être utile sur certains sujets », avait-il déclaré maladroitement le 14 janvier), l'objectif n'a pas été atteint. Ici, les images valent mieux que les mots : le pape François d'habitude si souriant a présenté un visage ostensiblement sombre et réprobateur. Face à son visiteur français, il s'est souvenu de ce qu'il disait, lorsqu'il était archevêque de Buenos Aires, sur les politiques « qui s'approchent de moi pour la photo ». Pis encore, contrairement à ce que l’Élysée a désespérément tenté de minimiser après la rencontre, le pape François a bien commencé par aborder des sujets très chauds, comme l'a officiellement confirmé le communiqué du Vatican énumérant « la famille, la bioéthique, le respect des communautés religieuses et la protection des lieux de culte ». Les convergences sur le réchauffement climatique ou n'ont pas suffit à dégeler une rencontre qualifiée par certains observateurs de « glaciale ». Ajoutons que les collaborateurs du pape, Mgr Pietro Parolin, secrétaire d’État, et Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les États, ont à leur tour défendu la position de l’Église sur les dossiers conflictuels (loi sur le mariage homo, avortement, euthanasie...) avant d'échanger sur des thèmes plus consensuels (lutte contre le trafic d'êtres humains, migrants, etc.). Lancée par des jeunes catholiques, la supplique signée par plus de 122 000 personnes demandant au Saint-Père de se faire l'écho du malaise des catholiques de France, a atteint son objectif – même si le le pape n'avait pas besoin de cette lettre ouverte pour connaître les orientations du pouvoir actuel.

 

Si la visite à Rome fut « une occasion ratée pour le chef de l’État », pour reprendre le titre d'un article du vaticaniste Jean-Marie Guénois (Le Figaro, 25-26 janvier), ce fut peut-être parce que François Hollande considérait son interlocuteur comme un chef d’État et non comme le chef de l’Église catholique : il avait présenté la rencontre comme la « visite d'un chef d’État à un chef d’État ». Mais les proches du Saint-Père avaient précisé de leur côté que le Pape François recevrait le président français « comme pasteur et non comme chef d’État ».

Partager cet article

Repost0

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°293

Publié le

Au sommaire de Chrétiens dans la Cité n°293 :

 

ANALYSE : L'avortement banalisé

 Des amendements qui banalisent l’avortement ont été discrètement rajoutés au projet de loi sur l'égalité femmes/hommes, qui ne concerne pas pourtant directement le sujet. Le débat parlementaire aura lieu le 20 janvier, au lendemain de la Marche nationale pour la vie.

AGENDA

 

INFORMATIONS

  1. Nomination de Mgr Jean-Marc Aveline
  2. Taizé à Strasbourg
  3. Enquête sur les violences policières
  4. Marche pour la vie 2014
  5. Forde Vie : les hommes de Christine Boutin
  6. 61e Journée mondiale des lépreux
  7. Manif pour tous le 2 février
  8. Fonder demain
  9. Veilleurs de tous pays
  10. Le Front national et l'avortement
  11. La tentation eugéniste

LECTURES : L'Eglise au défi des religions, du Fr. Basile Valuet

INITITIATIVES : Le Cèdre

 


Partager cet article

Repost0

Une trentaine d'évêques parrainent la Marche pour la vie

Publié le

Après une interruption l'an dernier voulue pour ne pas concurrencer La Manif pour tous, la neuvième grande Marche nationale pour le respect de la vie aura lieu à Paris le dimanche 19 janvier (voir Agenda, p.1), avec un nouveau parcours partant de la place Denfert-Rochereau. Plus d'une trentaine d'évêques titulaires ou émérites ont déjà apporté leur soutien (dont le cardinal Philippe Barbarin)*, et au moins trois d'entre eux (Aillet, Cattenoz et Benoit-Gonnin) ont annoncé leur participation. Des cars partiront d'une vingtaine de villes de province. Environ 13 000 personnes avaient participé à la dernière Marche, le 22 janvier 2012.

*Aillet, Arhanasios (Coptes Orthodoxes de France), Aubry, Bagnard, Barbarin, Batut, Benoit-Gonin, Breton, Castet, Cattenoz, Centène, Coppenrath, Delmas, Dognin, Fihey, Fort, Frikart, Guéneley, Jacolin, Kerimel (responsable au sein de la Conférence des évêques de France du Groupe de travail sur le phénomène social de l'avortement), Kratz, Lebrun, Le Saux, Le Vert, Nourrichard, Perrier, Poulain, Ravel, Rey, Riocreux, Séguy, Séjourné, Thomazeau.

 

Partager cet article

Repost0

La lèpre est toujours d'actualité

Publié le

Les 25 et 26 janvier, la 61e Journée mondiale des lépreux sera l'occasion d'alerter l'opinion sur cette maladie qui, après avoir diminué, stagne désormais à un niveau d'environ 230 000 nouveaux cas par an.

La Fondation Raoul Follereau souligne donc que son combat commencé en 1954 est malheureusement toujours d'actualité. Un nombre élevé de malades sont déjà invalides lors de leur dépistage. La Fondation appuie les 26 pays qu'elle soutient à faire du dépistage actif, en allant à la recherche des malades, à renforcer la prise en charge des complications et à prévenir les invalidités. Elle contribue également à la recherche de nouveaux traitements. Son financement est en partie assuré par les quêtes annuelles, qui mobilisent 10 000 bénévoles.

 

Partager cet article

Repost0

Fonder demain

Publié le

Une trentaine de jeunes professionnels chrétiens ont lancé en mai dernier un nouveau laboratoire d'idées intitulé Fonder demain (www.fonderdemain.com). Engagés dans le mouvement social contre la loi Taubira, ils veulent aller plus loin et réfléchir sur des thèmes tels que la mondialisation, la crise de l'éducation, les économies alternatives, la famille, la culture...

Chaque groupe de travail, au terme de trois à quatre mois d'échanges et de recherches, publie un rapport qui est mis en ligne, diffusé auprès d'une centaine de décideurs économiques et politiques et présenté lors de réunions publiques. L'objectif est de promouvoir des idées neuves, tout en en s'appuyant sur la doctrine sociale de l’Église.

Fonder demain touche 300 jeunes à Paris, Lyon, Toulon et Bordeaux.

 

Partager cet article

Repost0

La liberté d'expression menacée

Publié le

 Un projet de loi contient des dispositions libéralisant l’avortement. Pour dénoncer ce projet de loi, le collectif « En marche pour la Vie », appelle à une grande mobilisation.

Marche pour la Vie
dimanche 19 janvier 2014  
(Départ à 14h30 de Denfert-Rochereau)

 

Voici le communiqué d'En marche pour la vie :

 

Subrepticement glissées dans le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes (n°1380), examinées à l’Assemblée Nationale à partir du 20 janvier, ces dispositions relatives à l’avortement, sont sans rapport avec l’objet du texte. L’une des plus inquiétantes est celle qui prévoit d’étendre le délit d’entrave à toute information dissuasive sur l’IVG. Sera retenu comme délit d’entrave à l’IVG une information donnée à une femme enceinte qui n’évoque pas la possibilité d’avorter. "Est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende le fait d'empêcher ou de tenter d'empêcher de pratiquer ou de s’informer sur une interruption de grossesse ou les actes préalables prévus par les articles L. 2212-3 à L. 2212-8".

 

Cette disposition vise clairement les plateformes téléphoniques et sites internet d’information spécialisés dans l’écoute et l’accompagnement des femmes enceintes en situation de détresse ou vivant mal leur grossesse. Cécile Edel, porte-parole du Collectif En Marche pour la Vie, ne décolère pas : « Avec cette loi, si elle est votée, on va sanctionner toute information qui alerterait sur les conséquences psychologiques voire physiques de l’IVG chez la femme. La liberté d’expression est ni plus ni moins supprimée au profit du lobbying des féministes visant à promouvoir l’avortement comme un droit ».   

 

A l’heure où l’Espagne s’apprête à voter une loi de progrès en faveur du respect de la vie en limitant les avortements de complaisance et la plupart des avortements eugéniques, la France reste campée sur de vieilles lunes idéologiques.

 

Le Collectif "En marche pour la vie" regroupe une dizaine d’associations françaises d’aide aux mères en détresse et de défense de la vie de la conception à la mort naturelle. La marche, ouverte à tous, quelles que soient les origines, les convictions philosophiques, politiques ou religieuses s’est imposée depuis quelques années comme la plus grande marche annuelle d’Europe en faveur du respect de la vie.

Partager cet article

Repost0

Une démonstration de l'existence de Dieu

Publié le

Voici comment prouver l'existence de Dieu en 7 points :
1. Tout ce qui a un commencement a une cause.
2. Si l'Univers spatio-temporel a une cause, il s'agit d'un être atemporel et non spatial.
3. Or l'Univers spatio-temporel a eu un commencement.
4. Donc l'Univers physique a une cause (atemporelle et non spatiale).
5. Il existe deux sortes d'être atemporel et non spatial: les abstractions et les esprits.
6. Les abstractions n'ont pas de pouvoir causal.
7. La cause de l'univers est un esprit.
Pour comprendre le point n°2, réfléchissez à ceci : si vraiment le temps a commencé d'exister, il est logiquement impossible que sa cause se soit trouvée dans le temps.
Le point n°3 s'établit à la fois par la logique (un passé infini est impossible) et par la cosmologie scientifique (qui induit la nécessité d'une singularité initiale).
Cette démonstration esr signée Frédéric Guillaud, auteur de Dieu existe. Arguments philosophiques (Cerf), dans un entretien publié dans le mensuel La Nef n°255, janvier 2014.

Partager cet article

Repost0