Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Covoiturage dominical

Publié le

Cinq jeunes chrétiens travaillent à la création d’une plateforme de covoiturage pour aller à la messe : GOMesse. Une campagne de financement sur credofunding.fr en cours pour récolter

les 37 000 euros nécessaires à son développement (10 000 euros ont déjà été reçus)*. En raison de la raréfaction du nombre de prêtres dans les campagnes, la voiture est souvent le moyen indispensable pour se rendre à la messe, en raison de la distance ou pour raison de santé. D’où ce projet de covoiturage, qui poursuit un triple objectif : trouver une messe facilement, mutualiser les trajets, et lier les paroissiens entre eux, quelle que soit leur génération. Sans but lucratif, GOMesse ne prendra aucun frais sur les trajets.
* On peut aussi envoyer un chèque à l’ordre de l’association En route, et l’envoyer 96 rue Anatole France – 92300 Levallois Perret

Partager cet article

Repost0

Au sommaire du numéro 361

Publié le

Le 361e numéro de Chrétiens dans la Cité est paru.

Vous pouvez le recevoir en vous abonnant : cliquez sur ce lien.

Au sommaire

ANALYSE :Depuis plusieurs années, tous les mouvements scouts voient leurs effectifs progresser. Comment expliquer une telle vitalité ?

LES HOMMES : Elie Yéghiayan - Charles Personnaz - Michel Dubost - Christian Delarbre

INITIATIVES : Forte chute des dons aux associations - Covoiturage dominical : GOMesse - Macron revient sur sa conception de la laïcité - Unis pour servir - Les dernières statistiques de l'Eglise - L'AED a soutenu 5357 projets en 2017 - Sant'Egidio a 50 ans - La Croix vacille - Ploërmel suite et fin - L'Apel change de têtes

LECTURES : Charles Maurras, L'Avenir de l'intelligence et autres textes

FICHE : Ordinations - le cru 2018

Partager cet article

Repost0

Renouveau du scoutisme

Publié le

L’été est la grande saison des camps scouts. Alors qu’on aurait pu croire que la pédagogie inventée en 1907 par Lord Baden-Powell (1857-1941) était dépassée, le scoutisme français affiche un grand sourire. Les Scouts et Guides de France comptent 80 000 membres dont 50 000 jeunes : un quart de plus qu’il y a dix ans ; et la tendance est encore plus forte chez les plus jeunes : +176 % pour les 6-8 ans. La progression est également marquée chez les Scouts unitaires de France (Suf) avec 29 000 membres contre 20 400 dix ans plus tôt, et, quoique plus faiblement, les Guides et Scouts d’Europe (AGSE) avec 32 000 membres contre 28 000. Avec d’autres organisations moins importantes (comme les Europa Scouts, attachés à la forme extraordinaire du rit romain) mais qui participent aussi à cette dynamique, le nombre total de scouts est évalué à 185 000 en France. Ce succès qui n’est pas un feu de paille pose néanmoins un problème, celui du recrutement de chefs disponibles pour encadrer les sorties au cours de l’année ainsi que les camps d’été. Les étudiants hésitent à s’engager, car souvent très mobiles, et peinent à prendre du temps au service des plus jeunes.

Comment expliquer un tel regain ? Il y a l’attirance pour une éducation valorisant l’autonomie et la responsabilité, l’apprentissage de la vie en communauté, le retour à la nature ou la recherche du dépassement de soi – tout ce que ne permettent pas l’asservissement au numérique et la distraction par le virtuel (les Suf ont d’ailleurs interdit aux 12-17 ans d’utiliser leur téléphone portable dans les camps d’été). L’un des défis qui se posent est la difficulté pour les mouvements scouts d’être présents dans les banlieues difficiles et des zones rurales où l’Église s’efface peu à peu faute d'un nombre suffisant de pasteurs. La dimension spirituelle est l’une des raisons qui motivent les parents à confier leurs enfants aux troupes scoutes. Le scoutisme est plus que jamais un moyen d’évangélisation, avec cependant les différences notables d’approches de la foi entre, d’une part, les Scouts et Guides de France et, d’autre part, les Suf et Scouts d’Europe, plus explicitement catholiques et pratiquant un scoutisme classique. Plus que jamais, le scoutisme est la matrice de nombreux baptêmes de jeunes et de vocations sacerdotales et religieuses. 
Selon l’hebdomadaire Famille chrétienne, qui a récemment publié un dossier sur L’insolent succès du scoutisme (n°2110), « 75 % des séminaristes de la Communauté Saint-Martin, 90 % de ceux du séminaire de Versailles et 92 % de celui de la Fraternité Saint-Pierre sont d’anciens scouts. » 

Partager cet article

Repost0

125 prêtres ordonnés en 2018

Publié le

Pour l’année 2018, 105 prêtres seront ordonnés ; 67 d’entre eux seront ordonnés prêtres diocésains sans appartenir à d’autres institutions et 38 se répartissent comme suit :

    8 de la Communauté Saint-Martin
    7 de la Communauté de l’Emmanuel
    4 de l‘Institut du Bon Pasteur
    4 du Chemin Néo catéchuménal
    3 des Missions Étrangères de Paris
    3 de la Congrégation du Très Saint Rédempteur (Rédemptoristes)
    2 de la Fraternité Eucharistein
    1 de la Société des Prêtres de Saint-Jacques
    1 de la Fraternité Missionnaire Jean-Paul II
    1 de la Société des Missionnaires de la Divine Miséricorde
    1 de la Fraternité Thomas Becket
    1 de la Congrégation de la Mission (Lazaristes)
    1  de la Congrégation de Jésus et Marie (Eudistes)
    1 Missionnaire de la Sainte Famille

Ainsi que 20 prêtres religieux :

    7 de la Communauté des Frères de Saint-Jean
    4 de l’Ordre des Frères Prêcheurs (Province de Toulouse)
    2 de l’Ordre des Frères Prêcheurs (Province de France)
    2 de la Compagnie de Jésus (Jésuites)
    1 de la Famille Missionnaire de Notre-Dame
    1 de la Société de Marie (Marianistes)
    1 de la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains)
    1 de la Congrégation des Augustins de l’Assomption (Assomptionnistes)
    1 de la Communauté des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu

Partager cet article

Repost0

Au sommaire du n°360

Publié le

Le 360e numéro de Chrétiens dans la Cité est paru.

Vous pouvez le recevoir en vous abonnant : cliquez sur ce lien.

Au sommaire

ANALYSE : L'Etat renforce son appareil idéologique et répressif avec la proposition de loi sur les "fausses nouvelles".

AGENDA

NOMINATIONS EPISCOPALES : Matthieu Rougé - Vincent Dollmann - François Jacolin

INFOS : Reconnaissance de la Fraternité l'Evangile de la vie - Le nouvel aumônier des politiques - Le réseau Don Bosco Action sociale - Hozana s'internationalise - Noosphère, revue teilhardienne - Finance solidaire : plus de 11 milliards - Un site de droit canonique - Quête pour les mères - Café associatif - Chèques vacances

LECTURE : John Milbank et Adrian Pabst, La politique de la vertu

INITIATIVES : Mouvement chrétien des retraités

 

 

Partager cet article

Repost0

Bobards et censure d'Etat

Publié le

La proposition de loi relative aux « fausses nouvelles » (fake news) suscite bien des inquiétudes.

Voulu par le pouvoir, le texte de loi vise à interdire la manipulation de l'information avant une élection nationale. Commencé le 7 juin dans un climat houleux, la poursuite de son examen a été reportée en juillet compte tenu du nombre important d'amendements déposés (155). Est définie comme fausse nouvelle « toute allégation ou imputation d'un fait dépourvue d'éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable ».

Ce serait à un juge des référés de déterminer – en 48 h ! – de s'assurer de l'absence d'« éléments vérifiables ». Première difficulté : c'est lui attribuer une expertise qu'il n'a évidemment pas.

Les plateformes numériques et réseaux sociaux (Facebook, Twitter...) sont directement visés, et les grands organes de presse épargnés, au motif de leur rôle utile « dans le référencement des contenus d'information ». Deuxième problème : Libération ou L'Humanité seraient-ils des médias crédibles ? Dès lors qu'on sait choisir des sources sérieuses, les réseaux sociaux offrent de précieuses ressources. Ils sont d'ailleurs souvent en pointe par rapport aux médias traditionnels : nombre d'informations qu'ils diffusent sont reprises le lendemain par les journaux télévisés.

Troisième objection : la divulgation de fausses informations tombe sous le coup de l'article 27 de la loi de 1881, modifié par une ordonnance en 2000 : « La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers, lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d'une amende de 45 000 euros. »

Il existe donc déjà un arsenal juridique, sans cesse renforcé depuis plusieurs dizaines d'années (que l'on pense aux lois mémorielles imposant une vérité officielle en histoire), au service d'un appareil répressif d’État conforté par un appareil idéologique. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), dont le rôle serait renforcé par la nouvelle loi, exerce déjà une censure en toute impunité. Il devient périlleux d'exprimer sur les ondes, par exemple, de citer le §2357 du Catéchisme de l’Église catholique (« les actes d'homosexualité sont intrinsèquement désordonnés »).

La seule riposte à la désinformation et aux mensonges est la formation de l'esprit critique et le choix de moyens d'information qui s'efforcent de pratiquer un journalisme honnête.

Denis Sureau

Partager cet article

Repost0

Le P. Matthieu Rougé nommé évêque de Nanterre

Publié le

Le Père Matthieu Rougé a été nommé évêque du diocèse de Nanterre, il était jusqu’à présent curé de la paroisse Saint-Ferdinand - Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus et Doyen des Ternes à Paris.

Ordonné prêtre en 1994 pour l’archidiocèse de Paris, Mgr Rougé fut étudiant à Rome (1994-1996) puis en mission d’études à la Maison Saint-Séverin (diocèse de Paris) de 1996 à 1998. Il fut ensuite nommé vicaire de la paroisse Saint-Séverin – Saint-Nicolas (1998-2000). Depuis 1999 Mgr Rougé était professeur à la Faculté Notre-Dame de l’École cathédrale. Entre 2000 et 2003, il fut le secrétaire particulier du Cardinal Jean-Marie Lustiger. En 2003, il fut nommé curé-recteur de la Basilique Sainte-Clotilde, fonction qu’il occupa jusqu’en 2012.

Mgr Rougé fut directeur du Service Pastoral d’Études Politiques (SPEP) de 2004 à 2012. Il prit ensuite une année d’études à Madrid à l’Université San Dámaso.

Depuis 2013, Mgr Rougé était curé de la paroisse Saint-Ferdinand – Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus et Doyen des Ternes.

Il a notamment publié L'Église n’a pas dit son dernier mot : petit traité d'antidéfaitisme catholique, (Robert Laffont, 2014).

Partager cet article

Repost0

L'Amérique, Dieu et la guerre

Publié le

C’est une belle initiative éditoriale que d’avoir publié un essai du grand théologien américain Stanley Hauerwas, protestant parfois qualifié de crypto-catholique.
Nous retrouvons dans ce troisième livre traduit en français (après

Bayard / Labor et Fides , 450 p., 21,90 €

Le Royaume de paix et Étrangers dans la cité) une pensée pétillante, toujours en mouvement, qui bouscule nos vieux schémas intellectuels.
On aimerait pouvoir poursuivre la discussion avec l’auteur, en particulier au sujet de sa critique de la théorie de la guerre juste, qui laisse comme un goût d’inachevé. Toute guerre serait-elle nécessairement immorale ? 
On adhère plus facilement à sa perception de l’Amérique comme un pays qui s’est construit par la guerre (et ce n’est certes pas Donald Trump qui mettra fin à cet héritage létal), et à sa démolition du prétendu « réalisme » des thèses bellicistes de penseurs chrétiens contemporains, auxquels il oppose notamment la figure de Martin Luther King. Considérant la non-violence comme un élément constitutif de l’identité chrétienne, Hauerwas envisage l’Église comme une alternative à la guerre et appelle les chrétiens du monde entier à refuser de se tuer les uns les autres, et à apporter un témoignage de paix, au nom de Jésus, la justice de Dieu qui n’a rien à voir avec celle du monde. Un essai tonique et vivifiant.

Partager cet article

Repost0

Au sommaire du numéro 359

Publié le

Le 359e numéro de la lettre d'information Chrétiens dans la Cité est paru.

Vous pouvez vous abonner et choisir la version qui vous convient (papier ou pdf)  en suivant ce lien (qui vous conduira vers la boutique de notre revue-soeur Transmettre).

Au sommaire

ANALYSE : Le regard de Gérard Leclerc sur Mai 68

AGENDA

LES HOMMES : François-Xavier Pérès - Xavier Dufour - Véronique et Emmanuel Prat

INFOS : Editeurs et bénédictins - Camps scouts et colonies de vacances: menace écratée - Espérance banlieues et les "valeurs républicaines" - Les maisons d'Eglise, nouveaux lieux d'évangélisation - Oeconomicus et pecuniariae quaestiones - Macron chanoine - Les Veilleurs persévèrent - Aime cesse de paraître - Militaires pèlerins - Chartres sonne

LECTURES : Stanley Hauerwas, L'Amérique, Dieu et la guerre

 INITIATIVES : Amitié Espérance

 

 

Partager cet article

Repost0