Un toit pour mille familles

Publié le

Le Père Bernard Devert, fondateur d'Habitat et Humanisme, lance cet appel, déjà signé par d'importantes personnalités religieuses :

 

« Noël est là. L’Enfant Jésus fait notre joie ! Mais dehors des familles frappent à notre porte. Que demandent-elles ? Rien de plus que la Sainte Famille: un toit… En France, certaines familles dorment dans leur voiture, d’autres dans des campements de fortune quand ce n’est pas dans des centres d’hébergements saturés. Ni l’Etat ni les associations ne parviennent à les aider, faute de place. 100 000 SDF hantent nos rues quand, de l’autre côté du digicode ou de la grille, 450 000 logements privés sont inoccupés !

Pour que cesse ce scandale, à la suite de l’appel des Evêques de France du 7 novembre dernier, Habitat et Humanisme se mobilise et lance à tous les chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté dans notre pays un défi : faire ensemble le plus beau des cadeaux de noël, trouver un toit pour mille familles. Impossible, me direz-vous. Pas si sûr. En 25 ans Habitat et Humanisme a relogé plus de 10 000 familles, soit près de 500 par an. Alors pourquoi pas 1000 dans les tout prochains mois ?

A cette exigence nous sommes appelés ; ensemble, refusons cette injustice et devenons ces rois mages que le Christ attend aujourd’hui.

 Comment ?

 Pour cela, je vous propose trois solutions concrètes :

  • Nous confier un logement vacant

Moyennant toutes les garanties nécessaires, nous nous engageons à faire fructifier votre bien tout en lui conférant rapidement une utilité sociale.

  • Découvrir l’épargne solidaire

A chaque fois que 30 familles acceptent de confier 1000 euros à la Foncière d'Habitat et Humanisme, à l’autre bout de la chaîne c’est une famille qui est relogée.

  • Prendre contact avec notre responsable local

Dans chaque diocèse nous irons voir ensemble les élus, les responsables associatifs et les paroisses pour identifier ces logements vacants et trouver rapidement des solutions.

 

Que devons-nous faire, interrogent ceux qui rencontrent Jean-Baptiste ? Défaire les enfermements pour que recule l’enfer de l’exclusion.

« Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés. » Matthieu. 5.6.

Commenter cet article