Retraite des anciens prêtres : mise au point

Publié le

 

La Conférence des évêques de France (Cef) et la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref) ont publié une mise au point pour réfuter les récriminations de certains anciens prêtres ou anciens religieux. Elles rappellent que la retraite légale des prêtres ou religieux âgés, qu'ils soient ou non restés dans l'Église, est faible car ils ont choisi un mode de vie modeste et parce qu'ils ne sont entrés dans la Sécurité Sociale qu'en 1979. Ceux qui ont quitté l'Église bénéficient de minima sociaux spécifiques (880 € par mois) payés par le Fonds social de la Caisse de Sécurité sociale des Cultes, soit un niveau sensiblement supérieur au minimum vieillesse, quel que soit le temps qu'ils ont passé dans l'Église. Enfin, la Cef et la Corref précisent qu'elles dépensent plus de 2 millions d'euros par an au seul nom de la solidarité envers les anciens prêtres, religieux et ce, sans obligation légale.

Commenter cet article