Les scouts catholiques belges chassent Dieu

Publié le

Les Scouts catholiques belges ont adopté le 2 mars une nouvelle formule de la Promesse qui supprime toute référence à Dieu et préfère évoquer l'« épanouissement spirituel ». Si ce choix a été condamné par certains évêques belges, il a été justifié par un jésuite, le P. Charles Delhez, et le président fédéral des Scouts, dans un article paru le même jour dans la Libre Belgique, en ces termes : « Le mot "catholique" dans le nom de la fédération laissait planer un doute sur notre intention, pourtant sincère, de veiller au développement spirituel de chacun. Ceci entraînait, chez les animateurs, un rejet de cette animation. De même, le mot "Dieu" dans la Promesse ou dans la Loi scoutes souffrait probablement d’être perçu, en Belgique du moins, comme une "marque déposée" de l’Église catholique. (…) La suppression possible du mot "Dieu" n’est donc pas une remise en question de la dimension spirituelle et religieuse, mais une manière de la servir avec plus de respect pour le cheminement de chacun. Tout croyant (ou non) pourra désormais s’affirmer de manière décomplexée. (…) En se déconfessionnalisant, le mouvement espère raviver cette dimension et permettre à ceux qui veulent y apporter, de l’intérieur, une note chrétienne de le faire sans aucun complexe et sans ambiguïté institutionnelle. Une proposition respectueuse devient davantage possible. »

 

Commenter cet article

clovis simard 22/07/2012 04:01


Blog(fermaton.over-blog.com),No-18.- THÉORÈME HOMOINFINITY. - De la Liberté ?

Beatrice 22/04/2012 09:42


Si j'ai bien compris, c'est pour décomplexer les chrétiens qu'on retire la référence à Dieu. Ainsi débarassés de leurs complexes, ils pourront l'annoncer avec une vigueur nouvelle. L'intelligence
humaine a de ces méandres qui laissent pantois ou bien y aurait-il des nourissons qui auraient été bercés un peu trop près du mur ?