Les médiations de Sant'Egidio récompensées

Publié le

 

Mario Giro a reçu le prix 2010 de la Fondation Chirac. Cet Italien de 52 ans est chargé des relations internationales de la communauté de Sant'Egidio, très active dans les procédures de négociation.En 1994, il participe à l'organisation de la première rencontre sur l'Algérie depuis le début de la crise en 1991; les principaux leaders algériens peuvent s'exprimer librement sur les raisons du conflit. En 1996, Mario Giro travaille à la résolution de la crise au Burundi. L'année suivante, il participe à la négociation du Pacte pour le futur de l'Albanie, toujours en vigueur aujourd'hui. Au Kosovo, il joue un rôle dans la mise en œuvre de l'accord du 1er septembre 1996 entre le président serbe Milosevic et le leader kosovar Jugova, qui permet d'assurer l'accès des Albanais kosovars aux écoles, en 1997-1998. Au Liberia, Mario Giro organise les réunions de Sant'Egidio avec les rebelles, ce qui débouche en 2004 à la signature d'un pacte d'engagement qui permet, après 14 ans de guerre, la préparation d'élections libres. Après avoir participé à diverses tentatives de négociation pour la résolution de la crise du Darfour, Mario Giro organise à Rome une visite des chefs rebelles et une rencontre en mai 2005 à laquelle participeront tous les mouvements du Darfour. En 2006, il participe à des missions au sud du Soudan et dans la République démocratique du Congo.

Commenter cet article