Les errances de Christine Boutin

Publié le

Présidé par Christine Boutin, le Parti chrétien-démocrate (PCD) a du plomb dans l'aile. Après avoir été évincée du Gouvernement, l'ancienne ministre du Logement a renouvelé sans ménagement une partie de l'équipe dirigeante. Sabine Faivre, secrétaire nationale vie, famille, santé du PCD, vient de démissionner en publiant une lettre ouverte où elle dénonce la déstabilisation du parti et son virage, y compris sur les questions bioéthiques : « Outre de graves problèmes de gouvernance, le PCD semble être aujourd'hui devenu un parti de « centre mou » qui a choisi de sacrifier au politiquement correct ». Les déclarations inattendues de Christine Boutin se multiplient, tel son appel à ouvrir les salles paroissiales aux musulmans. Lors du dernier conseil national, le PCD a voté à 73% pour la présence d’un candidat issu de ses rangs aux élections présidentielles de 2012 - très probablement Christine Boutin, malgré son échec au premier tour des présidentielles de 2002 (1,19 %). Dans L’Express (29/03), elle déclare : « Je suis plutôt du centre droit, mais qu'est-ce qui me distingue du centre gauche? Je ne le sais pas moi-même. »

Commenter cet article