Le cardinal Bergoglio soutien de Communion et Libération

Publié le

Si le cardinal Angelo Scola, l'un des premiers animateurs de Communion et Libération, était donné souvent comme favori parmi les "papables", le cardinal Jorge Maria Bergoglio fut aussi un soutien assuré de Communion et Libération.

Voici ce que rapportait par exemple Tracce, la revue officielle du mouvement fondé par Mgr Luigi Giussani :

En 2010.

En 2009.

En 1954, Luigi Giussani (1922-2005), un prêtre milanais faisant le constat de la déchristianisation, avait fondé un groupe qui s’est d'abord appelé Gioventù Studentesca [Jeunesse étudiante] pour développer l’éducation de la foi des jeunes. Il s'est diffusé rapidement et pris en 1969 le nom de Comunione e liberazione pour affirmer que « l’événement chrétien, vécu en communion, suscite la véritable libération de l’homme ».

Confronté durement au marxisme et au laïcisme qui explose dans les années 70, le mouvement s'est battu pour défendre la présence des catholiques dans la vie publique. Soutenu par Jean Paul II et le cardinal Ratzinger, CL a pris un nouvel essor. Il est à l’origine des Journées mondiales de la jeunesse. Des expériences politiques incertaines ont été tentées.

CL compte 120 000 sympathisants dans 70 pays dont 90 000 en Italie. Il est dirigé par le P. Julian Carron, prêtre et théologien espagnol.Quelques groupes sont actifs dans les grandes villes de France. 


Commenter cet article