Le capitalisme en question

Publié le

La vague équivoque de l'éthique d'entreprise semble s'être fracassée sur les récifs de pratiques économiques et financières autant implacables que moralement problématiques.

C'est ce que montre l'essai de Cécile Renouard qui présente l'originalité d'être à la fois religieuse de l'Assomption, philosophe et économiste (elle enseigne à l’École des Mines-Paris, à l'Essec et au Centre Sèvres).

A rebours de la rhétorique douteuse qui imprègne certains milieux chrétiens se contentant d'espérer ajouter une « âme » à une mondialisation qui leur semble fondamentalement heureuse, elle resitue l'entreprise dans la société, au carrefour d'enjeux qui sont aussi politiques, sociaux et écologiques (avec notamment le défi de la transition énergétique). La légitimité de l'entreprise vient non des seuls profits à court terme qu'elle apporte à ses actionnaires mais surtout de «sa contribution au lien social  et écologique ».

Cécile Renouard n'adhère pas au mythe de la croissance indéfinie et va jusqu'à écrire : « Le modèle capitaliste actuel est non seulement générateur de nombreuses souffrances – dont il n'est pas sûr qu'elles soient compensées ou surpassées par les bienfaits matériels qu'il entraîne –, mais il est aussi insoutenable ». Elle esquisse des pistes pour une « prospérité sans croissance » où l'entreprise pourrait jouer son rôle.

 ethique et entreprise

Éthique et entreprise

Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire

Cécile Renouard

L'Atelier, 174 p., 17 €

Commenter cet article

Catoneo 23/10/2013 10:20


Je lirai avec intérêt le livre de Soeur Cécile, mais questionner la "légitimité " de l'entreprise m'apparaît déjà scabreux.


L'entreprise capitalistique est une aventure personnelle d'organisation des ressources ambiantes pour produire de la valeur ajoutée au bénéfice de tous les ayant-droits.


Que les conditions d'exercice soient encadrées, comme il en va d'autres activités humaines ayant une influence sociale, n'est pas douteux, mais chercher une "légitimité" dans la coalgulation du
"travail" de différentes sources dépasse mon entendement.