Du bon usage de la Halde

Publié le

Quoiqu'on pense du bien-fondé de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), elle peut parfois s'avérer utile aux chrétiens. C'est ainsi qu'elle a rendu le 1er mars une décision relative à la décision du rectorat de Paris de faire bénéficier les élèves issus de collèges publics d'une priorité dans leurs choix d'affectation, au détriment des élèves issus de collèges privés. Puisque ceux-ci sont majoritairement catholiques, la Halde juge qu'il s'agit donc d'une "discrimination indirecte, en ce qu’elle est susceptible d’affecter majoritairement des élèves dont les parents ont fait des choix pédagogiques en raison de leurs convictions religieuses et parce que la pratique du rectorat a eu pour effet d’affecter les conditions d’exercice du droit à l’éducation des élèves issus des établissements privés, droit garanti par l’article 2 du 1er protocole additionnel à la Cedh." Pour garantir l'égalité de traitement, le rectorat est prié de revoir ses modalités d'affectation.

Commenter cet article