Découvrir l'anarchisme chrétien

Publié le

Si l'anarchisme se définit par Ni Dieu ni maître, l'expression anarchisme chrétien est un oxymore. Mais si, comme l'affirme Proudhon, l'anarchisme, c'est« l'ordre sans le pouvoir », et que le pouvoir en question est résolument antichrétien et antihumain, la revendication d'un ordre authentique peut relever d'un anarchisme chrétien. C'est la conviction qui anime les deux jeunes auteurs de cet essai, aux côtés de figures aussi différentes que Tolstoï, Barbey d'Aurevilly, Baudelaire, Rimbaud, Bloy, Péguy, Bernanos, Lanza del Vasto, Jünger, le jeune anar012.jpgMounier, Ellul et beaucoup d'autres moins connus. Étrange et anarchique inventaire que celui-là, est tenté de penser le lecteur. Or à défaut de trouver dans toutes ses œuvres disparates et inégales les pierres de fondation d'une doctrine politique cohérente, on peut y observer des points de convergence étonnants : la critique de l’État tout-puissant et prédateur, la dénonciation de la domination de la machine, une défense souvent désespérée de la justice et des libertés, l'apologie non du chaos ou de la guerre civile mais au contraire d'une société tissée de relations authentiques, d'une communauté humaine véritable puisant ses ressources spirituelles dans un Évangile vécu dans sa radicalité. Ce livre invite à découvrir d'autres voies pour penser le monde présent sans oublier notre situation d'étrangers et d'exilés.

 

Jacques de Guillebon

Falk van Gaver

L'Anarchisme chrétien

Éditions de l'Oeuvre, 416 p., 29 €

Commenter cet article