Actualité de l'objection de conscience

Publié le

Dimanche 1er mai à 12h (rediffusion à 16h et minuit)

Denis Sureau recevra dans on émission mensuelle

sur Lumière de l'Espérance, la radio du dimanche de Radio Courtoisie*,

François de Lacoste Lareymondie, auteur de

Je refuse ! L'objection de conscience, ultime résistance au mal

 

  je-refuse086.jpg

(Editions de L'Emmanuel, 222 pages, 19 €).

 

Un pharmacien contraint de vendre des pilules abortives. Un cadre à qui l'on demande de fournir une attestation « bidonnée ». Un élu municipal face à la célébration d'un « mariage » de deux hommes. Dans de telles situations, que faire ? Le problème de l'objection de conscience est posé. La solution n'est pas toujours simple. Elle est parfois coûteuse voire héroïque. Enarque, officier de marine, élu local, secrétaire général du CIC, puis membre du directoire du Fonds de garantie des dépôts, vice-président de la Fondation de Service politique, François de Lacoste Lareymondie n'est pas un idéologue en chambre. Son essai fort intéressant a une visée pratique : fournir des éléments de discernement dans la résistance au mal. Illustré par les figures de saint Thomas More, Franz Jägerstätter et Baudouin Ier et s'appuyant sur les concepts de la théologie morale (liberté, conscience, tolérance, loi naturelle...), son propos concerne surtout le comportement personnel.

 

Pendant l'émission, interviendra également Bruno Pichon, pharmacien,

qui a participé au livre collectif dirigé par Mgr Marc Aillet :

Pharmaciens hors-la-loi,

à paraître mi-mai aux Editions de L'Homme Nouveau :

 


*Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz)

Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.


Radio Courtoisie par satellite :

Sur le bouquet satellite Canalsat (canal 179 pour la mosaïque des radios et canal 496 pour l'accès direct à Radio Courtoisie).


Commenter cet article

PG 26/04/2011 20:12



François de LACOSTE parle d'objection de conscience comme dernier rempart de la civilisation chrétienne, mais il a fait voter SARKOZY en 2007 dans le déni de toute prudence concernant les PNN,
alors que même sur le site de la Fondation de SP un théologien avait démontré que moindre mal n'est pas mal relatif entre droite et gauche.


Son livre est certainement un bon résumé de ce nous savons déjà depuis Pie XII et son discours aux juristes italiens de 1953 : mais cela fait-il de son auteur une caution morale ?