Des évêques contre la promotion de l'avortement

Publié le par Denis Sureau

Après une grosse campagne gouvernementale en faveur de la contraception, le Planning familial d'Ile-de-France, l'Association des centres de grossesse et de méthodes contraceptives (Ancic) et la Coordination pour la défense de l'interruption volontaire de grossesse et de la contraception (Cadac) ont lancé le 18 janvier une campagne d’affichage dans les gares et stations de métro parisiennes : Sexualité, contraception, avortement : un droit, mon choix, notre liberté. Cette opération est financée par le conseil régional à hauteur de 300 000 €.

Les onze évêques d’Ile-de-France, le cardinal André Vingt-Trois en tête, ont publié une déclaration intitulée Promouvoir l’avortement, c’est renoncer à nos responsabilités : « L’avortement n’est pas un épisode banal de la vie d’une femme. C’est toujours une blessure et un échec, pour les femmes, les couples et la société. Est-il responsable de la part de certains élus de soutenir une campagne de communication qui laisse croire que c’est un progrès ? Pire encore, qui en fait la promotion ? Trop de femmes se trouvent désemparées face à une grossesse mal supportée. On ne peut présenter leur détresse comme une liberté. Des associations s’efforcent de les aider à garder leur enfant et les accompagnent, quoi qu’il arrive. Elles méritent d’être soutenues. Au lieu de promouvoir l’avortement comme solution d’avenir, il est temps que tous participent résolument à la promotion d’une culture respectueuse de la vie et de la dignité des femmes. »

Publié dans chretiensdanslacite

Commenter cet article