Les Scouts d'Europe en crise

Publié le par Denis Sureau

Le refus de l’Association (française) des Guides et Scouts d’Europe d’appliquer le motu proprio Summorum Pontificum a déclenché une crise qui dépasse le mouvement.
Tout commence à Toulon lorsque l’abbé Fabrice Loiseau, curé de Saint-François-de-Paule, paroisse personnelle pratiquant la messe du Bhx Jean XXIII, demande aux Scouts d’Europe la création d’une meute. Après un accord donné par le commissaire de district suivi d’un refus du commissaire général Jean-Michel Permingeat, le conseil d’administration de l’AGSE (Association des Guides et Scouts d’Europe) publiait le 9 octobre une « mise à jour » imposant exclusivement la forme ordinaire du rite romain (messe de Paul VI) et précisant que les unités du mouvement devaient être accompagnées par des conseillers religieux (aumôniers) célébrant habituellement selon cette forme.
Cette décision a été aussitôt qualifiée sans valeur canonique par un groupe de conseillers religieux des Scouts d’Europe qui relevaient notamment que le conseil d’administration de l’AGSE n’avait pas la compétence pour prendre « des dispositions légales concernant le droit interne de l’Eglise ». L’AGSE affirme avoir le soutien de Mgr Benoît Rivière, président du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes. Sa position s’inscrit sans doute dans le processus de reconnaissance par l’épiscopat français. Elle peut être aussi interprétée comme un contre-feu opposé par une partie des évêques français hostiles au motu proprio. Mais au moins deux évêques ont exprimé leur vigoureuse désapprobation et l’un d’entre eux envisagerait même de porter le dossier à Rome. A l’intérieur des Scouts d’Europe, où les positions de l’état-major ne font pas l’unanimité (lors de la dernière assemblée générale, plus de 30% des votants auraient refusé le rapport moral) la crise s’accentue, comme s’aggravent les tensions entre l’AGSE et l’Union internationale des Guides et Scouts d’Europe (UIGSE), plus souple en matière de liturgie, révélées dans l’article documenté publié par Philippe Maxence dans L’Homme Nouveau (n°1407). Le journaliste, spécialiste du scoutisme (auteur de la biographie de référence sur Baden Powell), révèle aussi que l’AGSE se rapprocherait des Guides et Scouts de France en vue de créer, avec les Scouts unitaires de France, une fédération du scoutisme catholique.

Publié dans chretiensdanslacite

Commenter cet article

Arnaud 13/11/2007 17:32

Mais puisque la messe de Paul VI est la forme ordinaire, sera-t-il possible de l'utiliser chez les europa-scouts ou les Scouts Saint-Louis ?