Clochers en péril

Publié le par Denis Sureau

Plusieurs appels ont été récemment lancés pour attirer l’attention de l’opinion sur les menaces qui pèsent sur de nombreuses églises de France, avec des risques de démolition. Remis en octobre dernier, un rapport du sénateur Ump de la Meurthe-et-Moselle Philippe Nachbar (« Les monuments historiques : une urgence pour aujourd’hui, un atout pour demain », en ligne sur www.senat.fr) a dressé un état des lieux pour le moins inquiétant : « Dans un document finalisé en janvier 2003, la Direction de l'architecture et du patrimoine a mis en lumière « l'état sanitaire » préoccupant des monuments historiques, et en particulier des monuments classés. Elle évalue à 20% la proportion de ces monuments qui seraient en situation de péril, soit environ 2800 sur un total de 15 000. Suivant ces estimations, les édifices en grande difficulté appartiennent, dans leur grande majorité, à des communes de moins de 2000 habitants qui, à de rares exceptions près, ne disposent pas de ressources suffisantes pour financer les investissements nécessaires, sans l'aide de l'Etat ou d'autres collectivités publiques. » Eglises et chapelles sont les premières visées, et les démolitions ont déjà commencé. Même les cathédrales, dépendant directement de l’Etat, ne sont pas suffisamment entretenues. Un Observatoire du Patrimoine Religieux a été récemment créé pour promouvoir la connaissance et la mise en valeur du patrimoine spirituel de la France. Des comités de défense locaux se créent. La Tribune de l’art (www. latribunedelart.com) a récemment dénoncé la démolition d’églises en Anjou. Le site internet www.40000clochers.com a entrepris un recensement photographique des clochers, tout comme www.clochers.org). Les églises construites avant 1905 demeurent à la charge des collectivités locales, celles qui furent bâties ensuite étant à celle de l’Eglise.

Publié dans chretiensdanslacite

Commenter cet article