L'école catholique doit être catholique

Publié le

Dans une lettre adressée aux présidents des conférences épiscopales, la Congrégation pour l'éducation catholique réaffirme l'identité de l'école catholique. Elle commence par rappeler que « l'œuvre éducatrice, bien qu’accomplie par plusieurs acteurs, repose sur les parents comme premiers responsables de l’éducation » et que « cette responsabilité implique le droit de choisir une école qui garantisse une éducation conforme aux propres principes religieux et moraux. » L'école catholique doit être... catholique « est une véritable réalité d'Eglise, dans laquelle se fondent harmonieusement la foi, la culture et la vie. » En tant qu'expression de la communauté ecclésiale, « sa catholicité est garantie par les autorités compétentes », à savoir l'évêque diocésain. Le document romain précise également : « l’enseignement de la religion est une caractéristique essentielle du projet éducatif et on ne peut y renoncer. L’enseignement de la religion est différent et complémentaire de la catéchèse, car il s’agit d’un enseignement scolaire, qui ne réclame pas une adhésion de foi, mais transmet des connaissances sur ce qu'est le christianisme et la vie chrétienne. » Rome met aussi en garde contre un enseignement religieux se limitant à comparer les religions sous prétexte de « neutralité ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyrille 28/09/2009 23:44


Le plus désolant dans les écoles "dites" Catholiques, c'est que ni l'encadrement, ni le corps professoral n'a ni engagement catholique ni même de sens de l'engagement dans sa propre école pour les
activités catholique : ici, les institutrices ne font pas de cathé, là-bas, la directrice ne se donne même pas la peine de participer à la messe de rentrée, ni celle de Noël...
Quelle image cela véhicule-t-il sur nos enfants ?