Chine : de l'Acat à Chrétienté-Solidarité

Publié le

Des mouvements chrétiens de sensibilités les plus diverses dénoncent le totalitarisme chinois.

  • L’Acat (Association des chrétiens pour l’abolition de la torture) rappelle que la Chine est le plus grand pays du monde à pratiquer la peine de mort. 68 délits entraînent la peine de mort, parmi lesquels des infractions ne relevant pas d’une criminalité violente, tels que délits économiques ou jeux de hasard illégaux. Les statistiques officielles sur le nombre d’exécutions ne sont pas divulguées. Certaines sources locales estiment qu'il y a entre 7500 et 8000 tués. Le recours à la torture pour extorquer des aveux est fréquent, de même que les erreurs judiciaires à la suite de procès expéditifs. Ces exécutions donnent lieu à un trafic d'organes systématique et relèguent dans des foyers les milliers d'enfants de personnes exécutées ou condamnées à mort.
  • Bernard Antony, président du mouvement catholique Chrétienté-Solidarité, appelle au boycott des Jeux Olympiques à Pékin : « Ayant été le premier, dès 2006, à dénoncer la monstruosité d'organiser des jeux olympiques à Pékin comme jadis à Moscou, je me réjouis de ce que Rama Yade se soit enfin ralliée à cette idée. Mais il n'y a pas qu'au Tibet que le communisme chinois a commis d'immenses abominations. La liberté religieuse est interdite en Chine où l'on continue à faire mourir en détention des prêtres et des évêques et à réprimer durement les croyants. Et ce bien après les grandes exterminations du maoïsme. La Chine est toujours aussi le pays du Laogaï c'est-à-dire d'un système de production à coût infime par les détenus des camps de concentration... »


Commenter cet article