Baudouin et Fabiola, un couple chrétien

Publié le

 

Artège, 216 p., 14,90 €

Baudouin Ier et Fabiola ont été roi et reine des Belges de 1951 à 1993, soit plus de quarante ans. Ils présentent l’originalité d’avoir été tous deux des catholiques sincères et fervents, comme on n'en voit guère aujourd’hui à la tête des États. C’est cette dimension religieuse que montre Bernadette Chovelon, écrivain et historienne, auteur notamment de plusieurs livres de spiritualité conjugale dans l’esprit du père Caffarel, fondateur des Équipes Notre-Dame. Baudouin (1930-1993), devenu roi à 20 ans, a été conseillé par le cardinal Suenens, figure marquante du concile Vatican II, et marqué par une pionnière du Renouveau charismatique, Veronica O’Brien. C’est par sa médiation qu’il rencontra l’aristocrate espagnole Fabiola de Mora y Aragon (1928-2014) et l’épousa en 1960. Tous deux affrontèrent avec foi des problèmes tant personnels (l’impossibilité d’avoir des enfants) que politiques, avec le vote de la loi sur l’avortement – Baudouin préférant démissionner plutôt que de la signer (les parlementaires demandèrent ensuite son retour sur le trône). Ce courage lui valut bien des critiques, mais il fut néanmoins largement admiré par son peuple. Garant de l’unité d’un pays divisé, il illustra la difficulté d’être un dirigeant chrétien authentique dans un monde qui ne l’est plus.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article