Séminaristes : - 30% depuis 2000

Publié le

Lors de leur assemblée plénière à Lourdes, les évêques ont réfléchi sur la formation des prêtres. A cette occasion, ils ont pris connaissance des dernières données statistiques, peu réjouissantes. Les ordinations sont passées de 142 en 2000 à 60 aujourd’hui.

Le nombre de séminaristes a chuté de 30 % en seize ans : 976 en 2000 contre 662 en 2016. Il n’y a eu que 165 entrées cette même année, avec une baisse régulière pour les Français (111 cette année), plus 46 pour les séminaristes venus d’ailleurs – aujourd’hui, 25 % des séminaristes proviennent d’autres pays que la France. Le séminaire de la Communauté Saint-Martin forme un séminariste sur six : 18 en 2000, ils étaient 109 en 2016. La moitié des séminaristes diocésains sont dans cinq séminaires :  Fréjus-Toulon, Toulouse, Issy-les-Moulineaux, Rennes et Paris. La France compte 32 séminaires et maisons de formation, auxquels s’ajoutent trois maisons à Bruxelles et le Séminaire français de Rome. La fermeture de certains d’entre eux est inéluctable, Rome demandant que chacun d'entre eux compte au minimum 20 séminaristes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article