Pour saluer Jean Borella

Publié le

S’il n’est pas le plus célèbre, il est peut-être le plus profond philosophe chrétien français vivant. Jean Borella, 86 ans, a enseigné à l’université de Nancy II de 1962 à 1995. Son œuvre est riche de titres importants dont certains ont été traduits en anglais, en roumain, en italien et même en turc. Citons La Charité profanée (1979, rééditée sous le titre Amour et Vérité), Le Sens du surnaturel (un essai lumineux et accessible), Aux sources bibliques de la métaphysique (ces livres sont édités par L’Harmattan sous la direction de Pierre-Marie Sigaud)… Il a également collaboré à l’édition des commentaires de saint Thomas d’Aquin sur différents livres de la Bible, publiés au Cerf. Sa pensée, marquée à ses débuts par la lecture de René Guénon, s’articule autour d’une métaphysique du symbole (sujet de sa thèse).

Il s’est rarement intéressé aux questions politiques. Son dernier livre - Marxisme et sens chrétien de l’histoire (L’Harmattan, 300 p., 30 €) - n’en est que plus précieux. Analysant rigoureusement les textes de Marx, il montre comment le philosophe allemand a introduit le concept de « sens de l’histoire » dans la pensée occidentale. Approfondissant la question du temps chrétien, il explique que la figure du Christ relativise les conceptions courantes en livrant la clé métaphysique qui manque aux modernes.

Pour découvrir l'oeuvre de Jean Borella, signalons son site, riche de textes et de références.

Denis Sureau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Apollonia 17/12/2016 02:20

il est bon que des catholiques perpétuent la tradition universitaire héritée de l'Eglise. c'est par exemple
un moine qui expliqua le mieux
l'absurdité du communisme.
voici où j'en parle. faites passer.
http://www.mon-pelerinage-en-pologne.fr/2016/08/le-moine-qui-fit-de-legaliser-le-parti-communiste-en-allemagne-qui-plus-est.html