Lecture : Ecrits historiques de combat, de Jean Sévillia

Publié le

Essayiste et historien catholique, chroniqueur au Figaro Magazine, Jean Sévillia a entrepris de proposer une autre vision de l’histoire que celle qui est encore dominante (pour simplifier, disons de gauche), quoiqu’ébréchée. Les éditions Perrin lui ont proposé de rassembler en un seul gros volume, agréablement mis en page et actualisés, trois de ses principaux ouvrages : Le Terrorisme intellectuel (2000), HisEcrits historiques de combattoriquement correct (2003) et Moralement correct (2007). Ces livres ont été des succès de librairie d’autant plus remarquables qu’ils ont été largement passés sous silence dans les grands médias, ce qui confirme d’ailleurs l’épaisseur de la chape de plomb qu’il pourfend. Le travail de Jean Sévillia a une dimension apologétique lorsqu’il traite de thèmes chers à la propagande antichrétienne : les croisades, les cathares et l’Inquisition, les guerres de religion, les Lumières, la Révolution… Il aborde aussi des questions plus contemporaines : la décolonisation, le « totalitarisme sexuel », le relativisme culturel, la désintégration sociale… À la différence certains auteurs qualifiés de « néoréacs », il ne tombe dans la polémique facile mais développe sereinement son argumentation, ce qui le rend encore plus convaincant.

 

 

Perrin, 840 pages, 25 euros

Commenter cet article