Comme un hôpital de campagne

Publié le

Desclée De Brouwer, 424 p., 22,90 €

La sortie du nouveau livre du théologien catholique américain William Cavanaugh, père de famille de 53 ans et professeur à Chicago, coïncide avec sa venue en France. Il est invité à Lyon par le cardinal Barbarin à donner une conférence à Fourvière le 9 novembre sur l'un de ses thèmes de prédilection, la relation entre eucharistie et politique. Partant de la comparaison chère au pape François de l’Église comme un hôpital de campagne, il réfléchit à frais nouveaux sur la présence de l’Église dans la cité, la pertinence du concept de chrétienté, les débats provoqués par la théologie politique ou encore la déconstruction du mythe de la violence religieuse. Comme dans ses précédents essais, il déploie une pensée irréductiblement catholique et, à ce titre, définitivement inclassable selon les vieilles catégories gauche / droite ou conservateur / progressiste. C'est ainsi que son plaidoyer pour une « autorité politique répartie » rejoint à la fois la conception développée par Benoît XVI dans Caritas in Veritate que les propositions avancées par certains théoriciens de la démocratie radicale d'outre-atlantique. Ce livre brillant est une invite pressante à retrouver une « imagination politique » pleinement chrétienne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article