Des poissons roses chez le pape

Publié le

Les Poissons roses
Les Poissons roses

Le pape François recevra le 1er mars une délégation des Poissons roses comprenant,notamment deux députés français : Dominique Potier, député (PS) de Meurthe-et-Moselle, et Bruno Nestor Azérot, député divers gauche de la Martinique, qui s'était courageusement opposé à la loi Taubira.

Les Poissons roses, mouvement de chrétiens proches du Parti socialiste, vient d'ailleurs de publier un livre pour présenter des propositions : Les Poissons roses. A contre-courant (Cerf, 136 p., 10 €), Présidé par Patrice Obert, haut fonctionnaire territorial, ce courant microscopique (moins d'une centaine d'adhérents, dont la moitié sont membres du PS) se réclame du personnalisme d’Emmanuel Mounier et des philosophes Emmanuel Lévinas, Paul Ricœur et Hannah Arendt. Il espère réveiller la gauche avec un projet politique autour de sept thèmes : un revenu de libre activité pour tous (c'est sa principale proposition, qui revient à remplacer toutes les aides étatiques par une allocation universelle), une famille durable, la revitalisation démocratique (suppression de l'élection du Président au suffrage universel direct, scrutin proportionnel aux législatives), une communauté fédérale européenne (grâce à la subsidiarité), le goût d'entreprendre au service du bien commun, des écoles innovantes, « verts et prospères ». Les Poissons roses auront un candidat aux primaires de la gauche – si primaires il y a.

Denis Sureau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article