Situation de la France : l'exercice d'un libéral

Publié le

Situation de la France : l'exercice d'un libéral

Philosophe libéral, ancien assistant de Raymond Aron, Pierre Manent s’attaque dans cet essai remarqué à une question cruciale : comment « accueillir les mœurs musulmanes en tant que mœurs de nos concitoyens musulmans ». L’Occident n’est pas « sorti de la religion ». L’invocation de la laïcité (qui s’est transformée en un siècle de « neutralité » religieuse de l’État à la neutralisation religieuse de la société) s’avère inopérante face une situation totalement nouvelle. De plus, les pouvoirs publics s’épuisent dans la protection des droits individuels, minent tout esprit commun, et perdent leur autorité.

D’où la proposition de l’auteur : une «politique défensive » et de compromis. Ayant accepté l’immigration de musulmans, notre régime devrait « accepter franchement leurs mœurs », sauf celles qui contreviennent radicalement à notre modèle : le voile intégral et la polygamie. Et aider les musulmans à prendre leur indépendance vis-à-vis des pays arabo-musulmans, en particulier pour le financement des mosquées – Pierre Manent préférant qu’il soit assuré en partie par les collectivités locales.

Personnellement catholique bien qu’affichant ses distances avec l’Église (y compris vis-à-vis du Pape François), il affirme cependant que la société française est restée « de marque chrétienne», et lance aux catholiques un appel à sortir de leur « quasi-clandestinité ». Un essai qui pose des questions pertinentes mais peine néanmoins à convaincre pleinement.

Denis Sureau

Situation de la France
Pierre Manent
Desclée De Brouwer, 174 p., 15,90 €

Commenter cet article