Miséricorde et péché

Publié le

“La miséricorde de Jésus ne s’exprime pas en mettant la loi morale entre parenthèses. Pour Jésus, le bien est le bien, le mal est le mal. La miséricorde ne change pas l’aspect du péché, mais le brûle d’un feu d’amour. Cet effet purifiant et assainissant se réalise si, dans l’homme, se trouve une correspondance d’amour, qui implique la reconnaissance de la loi de Dieu, le repentir sincère, l’intention d’une vie nouvelle. On pardonne beaucoup à la pécheresse de l’Evangile, parce qu’elle a beaucoup aimé. En Jésus, Dieu vient nous donner l’amour et nous demander l’amour.”

Benoît XVI, Assise, 17 juin 2008

Commenter cet article