De l'anarchisme chrétien

Publié le

Si, selon la célèbre formule de Proudhon, l’anarchie « c’est l’ordre sans le pouvoir » (plutôt que « ni Dieu ni maître »), et que le pouvoir est aux mains des sombres puissances de ce monde, il est alors possible d'envisager un anarchisme chrétien.

C'est en tout cas la conviction des essayistes Falk van Gaver et Jacques de Guillebon, Sacco et Vanzetti de l'anarchrisme, qui revisitent librement (voire anarchiquement) deux siècles d'aventures intellectuelles, évoquant une série de rebelles dressés face au monde bourgeois et technicien. Leur définition de l'anarchisme chrétien est suffisamment ouverte pour y faire rentrer des figures aussi différentes – et pittoresques – que Bloy et Bernanos, Claudel et Thibon, Rimbaud et Péguy, Lanza del Vasto et Jünger, Ellul et Mounier, Chesterton et Debord...

Ce foisonnement semblera incongru, ces rapprochements pourront paraître bizarres, mais ils ont le mérite de bousculer les catégories un peu trop sages et figées de gauche et de droite. Dans un monde dominé par le Marché et par l'État, des voix se sont levées au nom de la grande liberté chrétienne, d'une affirmation radicale de la dignité de l'homme et de ses communautés d'appartenance. Ce livre a le mérite de nous proposer des rencontres originales et rafraîchissantes, et d'ouvrir des pistes de réflexion.

Jacques de Guillebon
Falk van Gaver
AnarChrist !
Une histoire de l'anarchisme chréti
en
Préface de Jean-Claude Guillebaud
DDB, 400 p., 23,90 €

De l'anarchisme chrétien

Commenter cet article